Procédure contre la Pologne : il était plus que temps !

20 décembre 2017

Ce mercredi 20 décembre, la Commission européenne a décidé de déclencher la procédure de l’article 7 du traité sur l’UE, une première, considérant qu’il y a aujourd’hui un risque clair d’une violation grave de l’État de droit en Pologne.

Eva JOLY salue cette décision :
 
« Après 2 ans de discussion infructueuse entre la Commission européenne et le gouvernement polonais qui a multiplié les atteintes aux droits fondamentaux, au système judiciaire polonais, et à l’environnement, il était plus que temps de lancer la procédure de l’article 7 contre la Pologne. C’est une bonne chose que la Commission européenne ait enfin suivi les appels répétés des écologistes et l’ambitieuse résolution du Parlement européen adoptée en novembre.
 
Si je salue la décision de ce jour, je ne peux que regretter son caractère tardif face au gouvernement de Beata Szydło qui n’a eu de cesse ces dernières années de porter atteinte aux libertés de rassemblement et d’expression des Polonais, à l’indépendance de la justice et des médias, au droit d’asile comme aux droits des femmes et à la protection de l’environnement et ce, malgré la multiplication des alertes d’une partie de la société civile polonaise, les arrêts de la Cour de justice européenne et les tentatives de dialogue des institutions européennes.
 
Les institutions européennes, les États membres et les citoyen-ne-s européen-ne-s sont attachés à ces principes fondamentaux, socle fondateur de l’Union, que nul ne doit pouvoir violer. Cette mesure ne vise évidemment pas le peuple polonais, mais bien un gouvernement qui ne respecte pas la séparation des pouvoirs. »

Partager cet article

2 commentaires