Yannick Jadot « Les dirigeants des grands pays ont échoué lamentablement »

19 décembre 2009
Les écologistes dénoncent « un échec lamentable »
LE MONDE | 19.12.09 | 09h55 • Mis à jour le 19.12.09 | 09h55

« Un lamentable fiasco ». Tel est, pour les Verts français, le bilan du sommet de Copenhague. « Le résultat est aussi désespérant que les enjeux étaient d’importance, déplore leur porte-parole Djamila Sonzogni. La Chine et Obama sont les coupables numéro un, mais l’Europe a péché par sa désunion et son absence de leadership. Nous avons eu la preuve éclatante que nombre de nos responsables sont en fait des irresponsables. »

Selon les Verts, « l’absence de contrainte et le non-transfert, tant de nouvelles technologies que de moyens financiers, du Nord vers le Sud, font qu’en l’état, les experts prédisent une hausse de 3,5°C. Le but initial de la conférence était de ne pas dépasser 1,5°C ».

Même déception pour Yannick Jadot, député européen Europe-Ecologie et ancien responsable de Greenpeace. « Les dirigeants des grands pays ont échoué lamentablement », dénonce-t-il. « Plutôt que d’assumer leur échec devant les pays les plus vulnérables qui n’ont pas pris part aux discussions finales, ils sont partis par la petite porte. Pire : ils nous font croire à un succès en mentant à l’opinion publique. »

Pour Oxfam France Agir-Ici, le « sommet historique » a débouché sur une « fuite en avant historique ». Selon cette ONG, la déclaration politique négociée par un petit comité de dirigeants mondiaux « ne résout en rien les désaccords qui ont bloqué les négociations depuis deux ans » et constitue « un déni de démocratie pour tous les pays qui n’ont pas été consultés dans son élaboration ». Ce texte « ne donne aucune garantie que le péril climatique sera évité ou même que les pays les plus pauvres auront les moyens nécessaires pour s’adapter à la hausse des températures », souligne Romain Benicchio, d’Oxfam-France. Il signe « une fuite en avant qui n’offre rien d’autre qu’une vague aspiration à rester sous la barre des 2°C et qui renvoie les décisions les plus difficiles sur les réductions d’émission et le financement ».

« ARROGANCE »

De son côté, le Réseau Action-Climat France fustige la façon dont « Nicolas Sarkozy et Barack Obama ont tenté de faire passer en force un accord qui n’en était pas un ». « Alors que Copenhague devait rassembler par un contrat de confiance l’ensemble des pays autour de la clause climatique, l’arrogance de quelques chefs d’Etat ébranle le processus même des négociations, souligne Morgane Créach, directrice du pôle international du réseau. Le multilatéralisme a peut-être malheureusement été remis en cause de manière irréversible. »

Quant aux Amis de la Terre International, ils se disent, par la voix de leur président, Nnimmo Bassey, « écœurés de l’incapacité des pays riches à s’engager sur les réductions d’émissions de gaz à effet de serre qu’ils savent être nécessaires, en particulier les Etats-Unis qui en sont historiquement le premier émetteur mondial »

Partager cet article

8 commentaires

  • Hermann dit:
     - 

    Bonjour,

    L’échec de Copenhague est malheureusement aussi celui de l’UE telle qu’elle se présente aujourd’hui: initiatives nationales présentées sans véritable coordination, exhibition des égos nationaux, absence de personnalités fortes en capacité de représenter les intérêts de tous les peuples européens…

    Dommage pour tous les représentants de la société civile qui sur place ont subi la répression policière et l’organisation chaotique de ce cirque.

    La leçon pour le citoyen est sans doute qu’il est vain d’espérer désormais le salut venir d’un état (et encore moins d’une seule personne quels que soient ses efforts de se mettre en scène).

    C’est maintenant à l’échelon local et régional que les décisions doivent être prises (c’est difficile à mettre en oeuvre quand l’état se soucie avant tout de réduire l’influence des régions et des communes).

    A l’Europe de coordonner et d’encourager toutes ses initiatives locales et régionales au dela des frontières nord – sud et ouest – est. Pour cela il faudra qu’une opinion publique européenne se crée.

    Merci quand même aux députés d’Europe Ecologie – et notamment à Yannick Jadot – pour toutes ces informations claires et fraiches que vous nous avez transmises ces derniers temps (aussi claire que possible vu la matière…)

    • Anonyme dit:
       - 

      Merci à vous qui avez été mobilisé en France et ailleurs tout au long de la conférence. Un immense travail est maintenant devant nous pour refuser de laisser le climat et les populations les plus fragiles au triste sort que veulent leur réserver les leaders des grands pays. La mobilisation doit continuer.

      Service de presse de la délégation des député-e-s Europe Ecologie

    • Anonyme dit:
       - 

      Merci pour votre article et votre site ! Bonne année et longue continuation 🙂

      [Jeux->http://www.indiana-jeux.com]

  • Gail Archibald dit:
     - 

    Les Etats-unis et la Chine pour des raisons différentes ne vont jamais se plier aux injonctions (accords) internationaux. Mais Les Etats-Unis et la Chine vont tout de suite se msettent à l’industrie et l’économie vertes pour vendre leurs technologies verte au reste du monde. Et il y aura aux Etats-Unis comme en Chine des zones ‘vertes’ exemplaires pour montrer au reste du monde ce qu’il sont capables de faire. Toute en gardant le droit de polluer comme avant dans d’autres zones.

    Sans adhérer à aucun accord, les Etats-unis vont baisser leur émission de CO2 et donneront des leçons aux autres d’ici deux ans.

    La France devrait également devenir de plus « verte’ possible avec ou sans accord et le grand emprunt devrait être principalement dirigé aux projets (rentables) de technologies et industries vertes.

    De plus, la France devrait lancer un projet pilot dans un pays d’Afrique, par exemple Dakar, Sénégal, d’une nouvelle ville verte qui plaît aux habitants, comme exemple de ce que la France peut faire et comme expérience de recherche pour les chercheurs Africains et Français.

    A attendre des accords verbaux, l’Europe va rater le train.

    Bonne fêtes
    Gail Archibald

  • Anonyme dit:
     - 

    Bonjour,

    Je suis totalement d’accord avec monsieur Jadot. J’ai aujourd’hui le sentiment de m’être fait duper par nos dirigeants

  • Anonyme dit:
     - 

    Votre article est très intéressant, en vous souhaitant une bonne continuation

    [Annonce->http://www.bazardons.fr]