Non classé

Biographie

6 janvier 2012
Née en 1949, Nicole Kiil-Nielsen est titulaire d’une maîtrise de lettres. Elle exerce les fonctions professionnelles de conseillère principale d’éducation jusqu’en 2009. Elle est élue députée européenne Europe Écologie – Les Verts dans l’Ouest. Militante féministe, elle s’engage en politique à la fin des années 60 en luttant pour les droits des femmes au sein du Mouvement pour liberté de l’avortement et la contraception (MLAC).

C’est naturellement qu’elle rejoint Les Verts via son engagement féministe, mais également sur les bases de son militantisme anti-nucléaire marqué par la lutte contre la construction de la centrale de Plogoff en Bretagne. Elle est élue adjointe au maire (Les Verts) de la ville de Rennes de 2001 à 2008, déléguée à la coopération décentralisée et à la solidarité internationale. D’une manière générale, son engagement est marqué tant au plan national qu’européen par la cause des femmes, la défense des droits humains, des minorités et du droit international (droit des Palestiniens, du peuple Saharaoui, des peuples autochtones).

Au Parlement, elle est membre des commissions Droits des femmes et égalité des genres et Affaires étrangères et de la sous-commission Droits humains pour laquelle elle est coordinatrice du groupe des Verts / ALE. Nicole Kiil-Nielsen siège également dans les délégations parlementaires pour les relations avec le Conseil législatif palestinien, l’Asie centrale et l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE (Afrique, Caraïbes, Pacifique – Union européenne).

Elle a été rapporteure sur « la mise en œuvre de la stratégie de l’UE pour l’Asie centrale », « l’accord de partenariat et de coopération EU-Mongolie », « le commerce du textile entre l’UE et l’Ouzbékistan » (pour avis) et le rapport « femmes et changement climatique ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*