Brexit : Tout ça pour ça !

16 novembre 2018

Réactions de Karima DELLI et Pascal DURAND au projet d’accord proposé par les négociateurs européens et britanniques sur la sortie du Royaume Uni de l’Union européenne et qui doit maintenant être soumis à la validation des deux parties.

Pour Pascal DURAND, Vice-Président du groupe Verts-ALE au Parlement européen :
« Après près de deux ans de négociations on revient à la case départ ! L’accord provisoire proposé au Parlement britannique par Theresa May illustre mieux que tout discours les mensonges des Brexiters et l’impasse dans laquelle ils ont conduit le Royaume-Uni, obligé désormais d’appliquer des normes européennes sans pouvoir participer aux futures prises de décision. Le travail de Michel Barnier qui a su négocier avec talent et patience cet accord en maintenant l’unité des 27 pays de l’Union est à saluer. Mais tout n’est pas terminé et l’Union Européenne doit rester très vigilante et solidaire »

Pour Karima DELLI, Présidente de la Commission Transports au Parlement européen :
« Nous ne sommes qu’au début du processus. On peut se féliciter qu’il y ait un « deal » sur la table car c’est un premier pas nécessaire pour assurer une sortie contrôlée du Royaume-Uni. Mais il n’est pas suffisant ! Le processus de ratification reste incertain et notre seule certitude porte sur le fait que certaines régions seront plus fortement impactées que d’autres après le Brexit. C’est le cas de l’Irlande et des régions de la Manche et de la Mer du Nord car elles dépendent grandement du trafic transmanche. L’Europe doit anticiper dès maintenant ces changements et les nouvelles relations qui vont nous lier à nos voisins Britanniques par des investissements massifs d’adaptation au Brexit »

Retrouvez cet article sur Facebook : http://bit.ly/2BcqVCJ
Partager cet article

2 commentaires

  • philippe GUÉNIN dit:
     - 

    ca veut dire quoi « des investissements massifs d’adaptation… » ?

  • David Hay-Edie dit:
     - 

    L’accord est le meilleur possible pour l’UE.Mais les Britanniques sont loin de vouloir l’avaler, comme le chaos politique chez eux confirme. L’accord risque d’echouer. Et si, ou sommes nous?
    J’espere que le Brexit s’effondre et que le Royaume Uni restera dans l’UE. Naïve?