Non classé

Homologation des véhicules des avancées importantes mais insuffisantes

4 avril 2017

Après les scandales liés aux fraudes des constructeurs et les évidents conflits d’intérêts entre l’industrie, les états et la Commission, la législation adoptée aujourd’hui permet enfin de couper le lien entre les constructeurs automobiles, les services techniques et les agences d’homologation. Si la surveillance de marché a été renforcée au niveau européen, l’hypocrisie de la droite et des libéraux a prévalu en refusant de confier à une agence européenne indépendante la surveillance et le contrôle des véhicules pour vérifier qu’ils respectent les normes de pollution et que des mesures et sanctions soient prises en cas de violation des règles.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*