L’Europe doit interdire la pêche électrique

15 novembre 2017

Dans une tribune au « Monde », un collectif de personnalités, dont Yannick JADOT, appelle l’Union européenne à bannir de manière définitive ce mode d’exploitation des ressources marines.

Une tribune publiée alors que l’ONG Bloom a lancé une pétition, que nous soutenons, afin d’appeler l’UE à interdire cette technique de pêche catastrophique pour les poissons et les écosystèmes.

Les eaux européennes sont le théâtre du déploiement d’une nouvelle méthode de pêche, radicalement efficace et tout aussi menaçante pour les ressources que pour les pêcheurs eux-mêmes : la pêche électrique. Cette méthode est officiellement interdite depuis 1998, mais la Commission européenne accorde, depuis 2007, des dérogations permettant d’équiper les navires d’électrodes qui envoient une impulsion électrique dans le sédiment afin d’en déloger les animaux qui y vivent.

Au-delà de la question éthique que soulève l’électrocution du milieu marin et du manque total de contrôle autour de son développement, la pêche électrique inquiète aussi légitimement sur l’évolution actuelle des pêches européennes : une efficacité toujours plus grande pour un impact environnemental également plus important.

Les mers et l’océan bordant ­l’Europe, exploités depuis des siècles, sont en effet parmi les plus sur­exploités au monde. Selon ­l’Association française d’halieutique, sur 167 stocks de poissons de l’Atlantique Nord-Est étudiés en 2016, moins de 10 % (correspondant à 24 % des volumes débarqués) étaient pêchés durablement. Pour tous les autres, la situation restait soit incertaine, soit franchement mauvaise.

La suite sur le site du Monde (abonnés) : http://lemde.fr/2z4a9G8

En savoir plus sur la pétition de Bloom : http://bit.ly/2AL322y

Partager cet article

3 commentaires

  • Girault dit:
     - 

    peche électrique = peche miraculeuse ?
    pensez vous que : augmenter les quantités de pêche ne pose aucun risque pour la preservation des espèces ?
    les promoteurs de cette pêche peuvent ils garantir de tout risque de dommage collatéral autre que les espèces collectées ?

  • lauret dit:
     - 

    Il y a déjà sur pêche …. La pêche électrique, à l’instar de celle « à la dynamite » ne fait aucun trie : ni de taille, ni d’espèces.. Est-ce une mer vide à 150 m de fond , puis ensuite jusqu’à 300 m de fond, and so ans so on, que nous allons laisser aux générations futures pour le commerce, l’argent d’aujourd’hui pour 1 seul consortium ?
    Ne peut-on pas , en Europe, avec toutes nos connaissances et notre puissance intellectuelles et financière, être justement leader dans une vision d’une autre planète ?

  • guevel dit:
     - 

    pas de tri avec cette pêche suicidaire ! laisser vivre les poissons et les fonds marins !
    quelques sardines et foies de morue de temps en temps çà suffit pour notre santé !
    le court termisme est vraiment d’une irresponsabilité totale pour les enfants du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*