Pêche en Mer du nord: le Parlement européen s’oppose à la surpêche

15 septembre 2017

Le Parlement européen a voté un Plan pluriannuel des pêches pour la mer du Nord qui contient des avancées notables en terme de gestion durable des ressources halieutiques.

La politique commune de la pêche réformée en Europe en 2013 a désormais comme priorité (et obligation légale) de reconstruire ses stocks de poissons et d’arrêter la surpêche d’ici à 2020. Depuis, les écologistes sont déjà parvenus à obtenir des avancées considérables pour la protection des fonds marins et des espèces d’eaux profondes, mais l’adoption en septembre 2017 d’un nouveau rapport de la commission Pêche du Parlement européen marque un grand pas vers la concrétisation d’une politique européenne durable des ressources halieutiques.
 
Ainsi, jeudi 14 septembre, nous avons adopté le vote du rapport Rodust sur le plan de gestion pluriannuel de la mer du Nord pour les espèces de poissons démersaux (vivant près du fond de la mer) qui représentent 70% des captures en mer du Nord. Nous nous félicitons de l’adoption d’un amendement pour empêcher que les États européens puissent définir des quotas de pêche dépassant des seuils de rendement maximal durable, et perpétuer la logique dangereuse de la surpêche qui conduit à l’épuisement des stocks halieutiques et met en danger le futur du secteur économique.
 
« N’oublions pas que la Mer du Nord représente un tiers des prises de pêche dans les eaux européennes, c’est donc une avancée considérable qui doit être répétée dans d’autres zones de pêche pour que l’Union européenne contribue tant au maintien des activités de pêche durable qu’à la reconstitution des stocks de poissons menacés par la prédation humaine » rappelle Yannick JADOT, député européen du Grand Ouest de la France et membre de la Commission Pêche du Parlement européen. Les députés européens vont désormais négocier avec les représentants des États européens afin de trouver un accord rapidement sur ce dossier. Il est en effet capital de préserver les objectifs et les ambitions de la politique de la pêche de l’Union européenne, et ce même après le Brexit…


Retrouvez, ci-dessous le détail du vote des eurodéputés français sur ce texte.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension