Commerce avec Israël : un accord indigne d’une Europe de la paix

Le Parlement européen a approuvé le protocole ACAA ce 23 octobre 2012. Ce texte représente une importante intensification des relations commerciales entre l’Union européenne et Israël, et prévoit par exemple un libre accès des produits industriels dans les deux marchés. Cet accord, auquel se sont fermement opposés les eurodéputés EELV, n’exclut pas les territoires occupés. Pour les écologistes, l’UE ne peut pas à la fois condamner la politique israélienne de colonisation, la qualifiant d’illégale, et commercialiser les produits issus des colonies. Les interventions en plénière de Yannick Jadot et Nicole Kiil-Nielsen.
Pour Yannick Jadot, eurodéputé EELV, vice-président de la commission Commerce international :

« L’accord tel qu’adopté par le Parlement européen ne garantie pas que les produits qui arriveront sur notre marché ne soient pas fabriqués, pour partie, dans les colonies, contrairement aux dispositions du droit européen. Au moment où le chef du gouvernement, Netanyahu, vient d’annoncer un projet de légalisation des colonies sauvages et d’extension des implantations en Cisjordanie dans la perspective des élections du 22 janvier 2013, le Parlement européen vient d’envoyer un mauvais signal qui va évidemment être perçu pendant cette campagne comme un soutien à la politique de Nétanyahu. »


Yannick Jadot – ACAA

Nicole Kiil-Nielsen, eurodéputée EELV, membre de la commission Affaires étrangères a exprimé son indignation :

« ACAA n’est pas un simple accord technique, c’est le renforcement des relations UE/Israël. Donner notre consentement à ACAA, c’est admettre et encourager la colonisation illégale des territoires palestiniens, c’est admettre et encourager le blocus illégal et inhumain de Gaza. L’UE ayant déclaré que la colonisation israélienne est un obstacle à la paix, l’adoption de ACAA devra par souci de cohérence nous amener à refuser le prix Nobel de la paix. »


Nicole Kiil-Nielsen – ACAA
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*