Non classé

Accord d’Association UE-Ukraine : le compromis sur le libre-échange est politiquement inacceptable

16 septembre 2014
Le Parlement européen vient de ratifier aujourd’hui en séance plénière à Strasbourg l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine. Réaction de Rebecca Harms, co-présidente du groupe des Verts/ALE, et de Yannick Jadot:

La Coprésidente du groupe des Verts / ALE au Parlement européen Rebecca Harms a salué la ratification aujourd’hui au Parlement européen de l’Accord d’Association avec l’Ukraine. Elle critique cependant le report d’une partie de l’accord de libre-échange:

« Nous avons travaillé ensemble avec les Ukrainiens durant plus de dix ans en vue de cet accord d’association. Il devrait sceller les liens étroits entre l’UE et son voisin. La majorité de notre Parlement a voté aujourd’hui en même temps que la majorité de la Rada de Kiev pour la ratification de cet accord. C’est également un symbole de notre responsabilité concernant l’avenir de l’Ukraine et un signal que nous envoyons aux Ukrainiens qui se sont battus dans leur pays pour plus de liberté et de démocratie, parfois au risque de leur vie.
Toutefois, le compromis sur le libre-échange est politiquement inacceptable. Le compromis est bon à condition qu’il soit une garantie pour la paix, l’intégrité territoriale et l’autodétermination de l’Ukraine. Je regrette enfin que cet accord ne soit pas assorti de conditions par rapport à l’invasion russe en Ukraine.
Après la ratification, l’UE ne doit pas rester les bras croisés. Nous devons soutenir les Ukrainiens dans leurs réformes économiques et politiques, ainsi que dans leur lutte contre la corruption, pas uniquement en leur apportant de l’aide financière mais également en les conseillant. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir afin de contrecarrer la tactique de déstabilisation des dirigeants russes par rapport au souhait des Ukrainiens de se rapprocher de l’UE. Cela concerne également la sécurité d’approvisionnement énergétique tant en Ukraine que dans l’UE dans les mois à venir.
 »

Yannick Jadot, député européen EELV et vice-président de la commission du commerce international ajoute :

« Avec cet accord, l’Ukraine se rapproche un peu plus de l’acquis communautaire avec de très fortes conditionnalités démocratiques. Les Verts ont néanmoins dénoncé le report, sans consultation du parlement, de la mise en œuvre d’une partie de l’accord décidée le 12 septembre dernier lors de la réunion tripartite entre l’UE, l’Ukraine et la Russie. Qui a pesé dans cette décision, les États membres? L’Ukraine ? La Russie? Il serait inacceptable que l’UE accepte que la Russie, du fait de son intervention militaire en Ukraine, puisse peser sur notre soutien à la démocratie ukrainienne. Le Parlement européen doit rester le garant du soutien d’un soutien sans équivoque à la démocratisation de l’Ukraine « .

Voir l’intervention de Yannick en Plénière:


Yannick Jadot sur l'accord UE-Ukraine par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*