Climatisation automobile : un fluide mortel bientôt dans nos voitures ?

18 janvier 2012
Il diminue les émissions de gaz à effet de serre mais met en danger la santé humaine… Le fluide frigorigène « 1234yf » pour la climatisation automobile devrait être mis sur le marché prochainement. Un scandale qu’a dénoncé Michèle Rivasi, eurodéputée EELV, mardi 17 janvier 2012, au Parlement européen de Strasbourg.
A l’origine, l’objectif de la Commission européenne était positif : souhaitant réduire l’impact néfaste sur l’environnement des gaz utilisés dans les systèmes de climatisation utilisés pour les véhicules légers (systèmes de climatisation mobiles dits « MAC » ou « Mobile Air Conditioning »), l’exécutif européen a proposé une nouvelle législation aux Etats-membres, devenue en 2006 la directive 2006/40/CE. Selon ce texte, les gaz employés devront désormais avoir un potentiel de réchauffement planétaire inférieur à 150.

L’industrie a donc cherché à s’adapter et a développé un nouveau système pour remplacer le gaz utilisé jusque-là (le « HFC-134a »)… C’est la société HoneyWell qui a ainsi développé le fluide frigorigène HFO-1234yf, une fluide qui devrait être utilisé pour remplacer les systèmes de climatisation à l’échelle du globe. Ce gaz a par ailleurs été approuvé par SAE International, et devrait donc être prochainement installé dans tous les systèmes MAC.

Un scandale selon Michèle Rivasi, membre de la commission parlementaire Santé publique qui vient d’interpeller officiellement la Commission européenne sous la forme d’une question écrite : « Ce gaz inflammable et toxique pourrait mettre en danger la vie des conducteurs en cas de collision frontale entre véhicules, ou même blesser des pompiers qui tenteraient d’éteindre un incendie de voiture. » En effet, la température d’auto-inflammation du HFO-1234yf est assez basse (405°C) et l’inflammation de ce gaz produit du fluorure d’hydrogène, qui se transforme en acide fluorhydrique – extrêmement toxique et corrosif – au contact de l’eau.

– Plus d’informations en écoutant le reportage de France Info

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*