Une victoire dans la lutte contre la pollution par les plastiques

10 octobre 2018

La Commission santé et environnement du Parlement européen a adopté un rapport renforçant les propositions de la Commission européenne pour réduire la pollution plastique et interdire une large gamme de produits nocifs pour l’environnement. Michèle RIVASI s’en réjouit.

L’interdiction concerne notamment les pailles et couverts en plastique ainsi que les emballages alimentaires en polystyrène. Les États membres devront fixer des objectifs de réduction d’articles tels que les tasses à café à usage unique ou les contenants alimentaires. Le texte enregistre également des progrès en ce qui concerne l’interdiction des produits étiquetés comme biodégradables. Ces produits oxo-dégradables se fragmentent, en réalité, en micro-particules de plastique tout aussi problématiques.

 Le vote en plénière aura lieu lors de la Session qui se tiendra du 22 au 25 octobre à Strasbourg.

 Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé et environnement :

« Une victoire vient d’être engrangée dans la lutte contre la pollution par les matières en plastique. Beaucoup reste cependant  à faire pour éviter que notre planète ne finisse asphyxiée par nos déchets. Le plastique tue indistinctement les animaux, des îles constituées par des déchets en plastique ont émergé dans nos océans et les toxines du plastique se retrouvent dans la chaîne alimentaire.

Forts de notre succès avec la directive sur les sacs en plastique, ces nouvelles propositions permettront d’accélérer la protection de notre environnement et de notre santé. »

Le texte soumis est accessible ici et l’annexe contenant la liste précise des produits à bannir est disponible ici.

 

Retrouvez cet article sur Facebook : http://bit.ly/2pKhmUT
Partager cet article

Un commentaire

  • Brigitte Pierart dit:
     - 

    Enfin!!! Je me rejouis de voir auand ce sera d’applications…Et quels lapins les industriels vont sortir de leurs chapeaux pour faire face ou contourner.