Conférence LGV – La parole enfin donnée aux citoyens !

22 juin 2010
Catherine Grèze a reçu le mardi 18 mai au Parlement européen des associatifs du Pays Basque, mais aussi d’Italie et d’Espagne, luttant contre divers projets de LGV (Lignes à Grande Vitesse). Ces voies supplémentaires, construites spécialement pour permettre la circulation de TGV font l’objet d’une mobilisation sans précédent: 12 000 personnes ont manifesté à Bayonne en octobre dernier, 2 000 à Langon le 28 novembre ou encore 20 000 autres le 23 janvier à Hendaye. Ces mobilisations ont donné lieu à la Charte d’Hendaye qui formule les demandes des opposants aux projets LGV.

C’est pour se faire le relai des associations que Catherine Grèze a reçu le 18 mai les opposants à Strasbourg et a co-organisé avec le soutien de Mme Alfano, eurodéputée italienne (ALDE) une réunion publique.


par EurodeputesEE

Après une présentation des délégations, les intervenants ont lu la Charte d’Hendaye et ont l’ont remise en main propre à Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement européen. Des libéraux à la gauche unitaire européenne, des eurodéputés sont intervenus pour débattre de la question lors de la conférence. Les opposants ont d’ailleurs pu exposer leurs revendications aux médias lors d’une conférence de presse.

En collaboration avec les militants locaux signataires de la Charte d’Hendaye, Catherine Grèze a pris l’initiative de déposer une question écrite à la Commission européenne cosignée d’ailleurs par cinq autres députés européens (Sonia Alfano, Joe Higgins, Luigi De Magistris, Gianni Vattimo, Eva Lichtenberger).

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*