Fessenheim: Non à la radiation de notre avenir, Oui à des solutions responsables et soutenables !

3 octobre 2009
Invitée par le réseau « Sortir du nucléaire » et ses 841 associations affiliées, à l’occasion de la 3ème visite décennale du site alsacien par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), Sandrine Bélier, députée européenne Europe Ecologie – Verts/ALE de la circonscription Est, participera aujourd’hui au grand rassemblement européen pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Pour Sandrine Bélier: «La visite décennale qui s’ouvre ce mois-ci est une occasion majeure pour la population de s’exprimer massivement et librement sur l’avenir de la plus vieille centrale française – Fessenheim, après 30 ans d’exploitation du site. A la veille du sommet de Copenhague, la France a aujourd’hui l’occasion d’envoyer un signal fort en faveur du développement soutenable et responsable en transformant la doyenne de ses centrales en un site pilote pour le démantèlement nucléaire et l’acquisition de savoir-faire en la matière. Nous pourrions ainsi établir le cycle de vie et mesurer le coût réel de ce mode de production énergétique».

Et Sandrine Bélier d’ajouter: «Nous ne pouvons continuer à faire peser une épée de Damoclès sur la tête de nos concitoyens et des générations futures alors que les incidents recensés au sein de la centrale ne cessent de se multiplier. Il est de notre responsabilité citoyenne et politique de faire primer le principe de précaution, la vérité des coûts et de sortir progressivement du nucléaire en investissant massivement à l’échelle française et européenne dans une politique de développement des énergies renouvelables ambitieuse ainsi que dans une véritable politique d’économies d’énergies».

A l’heure des crises énergétiques et climatiques, Fessenheim nous permet de rappeler que «ce qui se joue aujourd’hui, est un choix politique majeur, conclut Sandrine Bélier. C’est le refus de la radiation de notre avenir au profit d’une transition vers des modes de production et de consommation énergétique plus justes, plus sobres et principalement approvisionnées par les énergies renouvelables.»

Sandrine Bélier prendra part à la conférence de presse
organisée par le « Réseau sortir du nucléaire »
ce samedi matin à 11h
au cercle Saint Martin, rue Joffre, à Colmar.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.