Intervention en plénière sur la tempête Xynthia

8 mars 2010
“Monsieur le Président, dans la nuit du 27 au 28 février dernier, il y a eu la tempête Xynthia qui a particulièrement touché l’ouest de la France de manière très meurtrière. Nous pensons évidemment aux victimes, et nous pensons aussi à tous ceux qui se sont mobilisés pour les soutenir. Nous demandons très clairement que la Commission européenne mette très vite en place le Fonds de solidarité pour aider les personnes les plus touchées. Mais il faut aussi tirer les leçons de ce drame.

Comment est–il possible que 5 à 6 millions de personnes vivent en France dans des zones inondables? On voit évidemment la pression du lobby immobilier mais on voit aussi, par exemple, le président Sarkozy qui, il y a quelques mois, demandait que l’on puisse construire dans les zones inondables. Donc les responsabilités sont évidemment politiques.

Nous demandons que tous les cofinancements liés à la reconstruction, à la réhabilitation, tous ces cofinancements européens, soient conditionnés au respect des lois – lois littorales, plans de prévention sur les risques des inondations – et nous demandons évidemment, encore une fois, que l’on puisse très vite être solidaires vis–à–vis des secteurs les plus touchés, notamment la conchyliculture.”

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.