Non classé

Intervention sur le procès de Taoufik Ben Brik – Tunisie

23 novembre 2009
Monsieur le Président, jeudi j’étais à Tunis pour le procès du poète et écrivain Taoufik Ben Brik, inculpé en Tunisie sur la base d’obscures accusations de droit commun qui ne trompent personne. Depuis les « élections » en Tunisie le 25 octobre, c’est le déchaînement des violences et du harcèlement des défenseurs des droits de l’homme, dans des proportions, pour bien connaître ce pays, que je n’ai jamais vues.

Probablement, M. Ben Ali, le 25 octobre, a pris la mesure de la désaffection qu’il subit auprès de la population en Tunisie et ceci se fait et se déroule dans l’indifférence générale des ambassades et de la Commission européenne qui, malheureusement, n’a pas le visa politique pour assister à ce type de procès.

Je crois qu’il faut être très clair aujourd’hui. Nous sommes coupables de non-assistance à personne en danger. Qu’est-ce qu’on attend dans les ambassades et à la Commission européenne pour interpeller de la manière la plus vive M. Ben Ali – au nom des accords qui nous lient et de nos engagements réciproques avec la Tunisie – sur ces agissements qui sont absolument contraires à nos engagements?


par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*