Jean-Paul Besset interpelle Pierre Moscovici sur la réforme bancaire

4 décembre 2012
Alors que le projet français de réforme bancaire est sur le point d’être présenté en conseil des ministres, Jean-Paul Besset a interpellé Pierre Moscovici, ministre des Finances et de l’Economie, sur le risque de préempter les conclusions du débat en cours au niveau européen (consultation sur le rapport Liikanen, qui prône une séparation, au sein des banques, entre activités utiles à l’économie réelle et activités spéculatives).

Jean-Paul Besset interroge le ministre français :
« Monsieur le ministre, qu’en est-il du fondement de cette réforme, c’est-à-dire du cantonnement, au sein des banques, des activités des dépôts et de prêts ? Qu’en est-il de l’articulation avec le débat européen en cours? Est-ce que, avec cette réforme, vous ne perpétuez pas le status quo, vous ne prolongez la confusion et vous ne pérennisez le risque ? »

Lors de l’examen des textes législatifs, au niveau européen comme au niveau français, Europe Ecologie les Verts sera vigilant quant au maintien d’une ambition politique élevée. Une séparation des activités de financement de l’économie réelle et des activités uniquement spéculatives est absolument nécessaire : elle est la condition pour une meilleure protection des consommateurs, une concurrence plus saine entre les instituts de crédit, une meilleure transparence des marchés et une gestion du risque plus équilibrée.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.