Juncker désavoué par ses troupes sur l’accès au travail des réfugiés

10 septembre 2015
Le Parlement européen vient d’adopter une résolution sur l’accueil des réfugiés dans l’UE, pour une gestion européenne et solidaire de la crise. Néanmoins notre amendement invitant les États membres à changer leur législation nationale afin de permettre aux réfugiés de travailler dès leur arrivée en Europe a été repoussé.
Réaction d’Eva JOLY, membre verts-ALE de la Commission justice et affaires intérieures :

« La résolution votée aujourd’hui par le Parlement européen comporte de nombreux points positifs et réaffirme l’engagement qui est le sien depuis de nombreux mois en faveur d’une gestion européenne et solidaire de la crise.

Il est dommage que le PPE, notamment, n’ait pas suivi son chef de fil, Jean-Claude Juncker, en votant notre amendement reprenant sa proposition qui invite les États membres à changer leur législation nationale afin de permettre aux réfugiés de travailler dès leur arrivée en Europe.

Pourquoi maintenir les demandeurs d’asile dans un statut d’assistanat social quand eux souhaiteraient participer pleinement à la vie du pays qui les accueille ? Les États-membres doivent faire le maximum pour que ces nouveaux arrivants s’intègrent au mieux. Leur permettre de travailler rapidement constitue sans conteste une première condition.« 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*