Soutenons le Rojava et Afrin contre l’invasion turque – Appel collectif

26 janvier 2018

Au moment où l’armée turque mène une offensive en Syrie contre les forces Kurdes, Eva JOLY co-signe une tribune dans l’Humanité pour appeler à une protection du Kurdistan syrien.

Le Rojava est le nom donné au Kurdistan syrien où se développe un projet social multi-ethnique, féministe, écologiste et démocratique. Aujourd’hui, il est menacé par une attaque sans précédent et unilatérale de la Turquie. L’attaque d’Afrin fait des morts civiles par dizaines, principalement des femmes et des enfants, dont beaucoup de réfugiés arabes d’Idlib. Ces bombardements détruisent également les infrastructures civiles d’une région jusqu’ici épargnée par la guerre. Afrin représentait l’un des derniers havres de paix en Syrie.

L’offensive du régime autoritaire d’Erdogan face à la démocratie kurde. Depuis le XIXe siècle, on ne compte plus les massacres et même les génocides à l’encontre de la communauté kurde. Le dernier remonte à moins de trente ans, tel que l’opération « Anfal » de Saddam Hussein, qui vit la mort de 180 000 Kurdes d’Irak en 1988. Il faut en finir avec cette politique de laisser-faire des dictatures de la région. Au Rojava sont défendues des valeurs de vie multi-ethniques, multiconfessionnelles, démocratiques et de droits humains, à l’opposé total de la Turquie qui, aujourd’hui, purge, bâillonne, emprisonne, torture et rase des villes entières pour la suprématie d’une identité turque islamique. Le président turc Erdogan se rêve en sultan à la tête d’un nouvel Empire ottoman. C’est sa principale motivation pour envahir la région d’Afrin et purger ce territoire de toute minorité contraire à ses velléités politiques et idéologiques. Dans cet élan, il s’appuie sur une frange de mercenaires islamistes, dont certains revendiquent l’extermination des Kurdes d’Afrin. Voilà le visage que veut donner le président turc à la révolution syrienne, en la transformant en instrument de sa volonté.

En première ligne contre Daech avec la coalition internationale. Dans le même temps, Daech en profite pour lancer une grande offensive contre les positions de la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans la province de Deir ez-Zor…

 

Texte intégral à consulter sur le site de l’Humanité.

Partager cet article

2 commentaires