Le Parlement européen préfère la relance à la seule austérité

13 juin 2012
Deux rapports-clé – le « two-pack – ont été votés mercredi 13 juin au Parlement européen.
Ces deux textes, qui doivent être maintenant discutés avec les 27 gouvernements des pays de l’Union, visent à renforcer la gouvernance économique dans la zone euro.
Les députés Verts européens, qui ont largement participé à l’élaboration de ces textes, se félicitent de leur adoption acquise à une large majorité.

Ils permettent d’envisager un dépassement des seules politiques de discipline budgétaire grâce à la possibilité désormais ouverte de mutualiser les dettes souveraines et d’investir dans des projets de relance économique sélective et durable.

L’austérité a été jusqu’à présent la seule réponse à la crise financière. Elle exacerbe les difficultés sociales et économiques sans pour autant résorber les déficits. Le Parlement européen s’est accordé pour sortir de cette impasse en proposant une approche équilibrée entre mesures budgétaires d’assainissement et mesures de relance dans les Etats membres. Cette décision aura pour effet de mobiliser des fonds structurels ou encore ceux de la Banque européenne d’Investissement. Ces financements serviront directement à la construction et la stabilisation d’une économie durable.

Les députés Verts européens avaient proposé que les services publics essentiels, comme la santé ou l’éducation, ne soient pas directement victimes des coupes budgétaires. La majorité des députés européens l’a accepté.

Désormais, la balle est dans le camp des ministres européens. Si, dès le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du 28 et 29 juin, ils s’appuient sur les mesures adoptées par le Parlement européen, les Etats européens pourront s’engager enfin sur le chemin de sortie de la crise de l’euro.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*