Le référendum écossais est une réussite européenne

12 septembre 2014
Si les conséquences juridiques liées à une éventuelle indépendance de l’Ecosse préoccupent nombre d’observateurs et d’analystes, bien peu soulignent l’importance du processus démocratique en lui-même.

Pourtant l’Europe démontre ainsi qu’elle constitue un corps vivant qui, pacifiquement, dans un scrutin ouvert, loyal et transparent, peut permettre la modification des frontières d’un État. Le référendum écossais, quelle que soit son issue, constitue une avancée majeure et démontre la maturité des démocraties qui savent donner à un peuple la liberté de disposer de son avenir, loin des mouvements de chars et des bruits de bombes. En ce sens, le referendum de jeudi prochain est déjà une réussite européenne. Et si les écossais, qui sont déjà citoyens européens à part entière depuis plus de 40 ans, se prononçaient en faveur de l’indépendance, nous devrions considérer qu’ils demeureraient de jure membres de l’Union. Plutôt que de tenter d’intimider un peuple qui s’apprête à voter en dramatisant les conséquences de ses libres choix, il faut l’accompagner dans cette liberté nouvelle et féliciter le Royaume-Uni d’avoir su aller au bout de ce processus d’auto-détermination légal. Il appartient également à l’Europe d’améliorer les Traités afin qu’ils prévoient un règlement simple et juste de ce nouveau type de problématique.

Pascal Durand

Partager cet article

Un commentaire

  • alain garnd guillot dit:
     - 

    Ce communiqué qui aborde l’enjeu réel de ce scrutin est fondamental, j’y ajouterai un enjeu stratégique qui est fort peu souligné en France : il s’agit d’un peuple géo-poétique au sens de la définition de Kenneth White (poète européen convaincu) qui s’est mobilisé aussi autour d’un projet social, qui sera de jure totalement européen car il se base sur le concept de subsidiarité.

    Les écossais renouent avec l’essence politique de l’Union Européenne qui doit protéger sa diversité culturelle enrichissante et démontrent qu’il existe une voie contractuelle pour installer des réformes sociales et économiques clefs pour l’avenir de l’Europe.

    La réussite du oui au référendum signera l’entrée de l’Europe dans une démocratie moderne et authentique, mettant en échec les rhétoriques de la peur aux initiatives du peuple pour s’adapter aux évolutions sociales, culturelles et économiques.

    Espérons, qelqu’en soit le résultat, qu’une large mobilisation populaire prenne l’initiative de regrouper les réformateurs démocratiques de l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*