Les Etats membres devront faire le meilleur usage d’Eurosur afin de sauver des vies en mer

10 octobre 2013
Le Parlement européen vient d’adopter le système Eurosur, cadre européen de surveillance des frontières extérieures de l’Union. Pour les Verts au Parlement européen, l’enjeu de ce vote se situait au niveau des missions de sauvetage en mer, or les Conservateurs, les Sociaux démocrates et les Libéraux du Parlement européens ont préféré, malgré la dernière tragédie de Lampedusa, mettre l’accent sur la surveillance des frontières.
Réagissant à l’issue du vote, Hélène Flautre (Verts/ALE) a estimé que :

« Le drame de Lampedusa aurait dû être le signal d’alarme pour mettre le sauvetage en mer au cœur de la politique migratoire de l’UE. La majorité du PE a toutefois préféré ne pas soutenir l’amendement déposé en ce sens par le groupe des Verts-ALE. Cela aurait mieux valu que tous les discours de compassion que nous avons pu tenir jusqu’à aujourd’hui.

Néanmoins, les États membres et l’UE devront faire plein usage de ce système afin de sauver des vies en mer. Mais il faut bien comprendre qu’utiliser Eurosur uniquement afin de renforcer le contrôle aux frontières sera une énième cause des tragédies qui se passent chaque jour en Méditerranée. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*