Livre Blanc sur les transports : Un avenir durable pour les transports – Et vite !

28 mars 2011
Livre blanc sur les transports

Un avenir durable pour les transports – Et vite !

Ce lundi 28 mars 2011, la Commission européenne rend public son nouveau Livre blanc sur les transports, qui définit les grands axes d’action et les objectifs de l’UE dans ce secteur pour les prochaines années.

Pour Jean-Paul Besset, député européen du groupe des Verts/ALE, membre de la commission des transports du Parlement Européen :
« Il faut savoir ce que l’on veut : si l’objectif de réduction des émissions de CO2 du secteur des transports est prioritaire, alors il faut repenser la mobilité et ne plus favoriser le trafic en multipliant les infrastructures. L’Europe est au pied du mur. Elle ne peut pas affirmer sa volonté de lutter contre le changement climatique et, en même temps, favoriser ce qui l’accélère. »

Pour Isabelle Durant, Députée européenne et Vice-présidente du Parlement Européen, membre de la commission des Transports du PE:
« La Commission européenne nous livre un ensemble de constats, de pistes de solutions et d’objectifs à long terme intéressants, mais elle donne encore trop souvent l’impression de considérer la croissance des transports comme inéluctable. Ceci semble particulièrement patent en matière de trafic aérien, dont la Commission estime qu’il fera plus que doubler d’ici 2050. Si elle entend réellement promouvoir dans les transports les principes de l’utilisateur-payeur et du pollueur-payeur, pourquoi la Commission préconise-t-elle de répondre à la congestion des aéroports et des routes et autoroutes par le développement de nouvelles infrastructures ?
Nous, les écologistes au Parlement européen, demandons des objectifs de résultats contraignants, assortis d’échéances intermédiaires explicites, non seulement en ce qui concerne les émissions de CO2, mais également en matière de dépendance énergétique et d’impact sur les écosystèmes, sous peine d’imposer aux générations futures des efforts de réduction véritablement insurmontables.
L’essentiel est d’optimiser le secteur à très court terme, de le rendre non seulement moins émetteur de CO2, mais aussi porteur d’emplois, de qualité de vie et de développement économique. »

A lire :

Le Livre Blanc : Feuille de route pour un espace européen unique des transports – Vers un système de transport compétitif et économe en ressources

– Position du groupe des écologistes au Parlement européen « Mesures pour une politique durable des transports en Europe »

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.