Non classé

Message de solidarité avec le peuple grec

13 février 2012
Un rassemblement en solidarité au peuple grec se tiendra aujourd’hui à Paris, devant l’ambassade de Grèce. A Strasbourg, les eurodéputés EELV réunis pour la session plénière du mois de février, témoignent de leur solidarité.
Rassemblement du 13 février 2012

Nous ne pouvons être présents ce soir à ce rassemblement car nous sommes retenus par la session plénière à Strasbourg : ce sera l’occasion, une fois de plus, pour tous les Verts européens, de répéter le message que nous martelons depuis des mois et des mois : il ne peut y avoir de solution à la crise grave que traverse la Grèce sans plus de solidarité européenne !

Tous les membres du groupe des Verts au Parlement européen, quelque soit leur pays d’origine, sont ensemble mobilisés pour que l’Europe change de dimension dans la gestion de cette crise.

S’il n’est pas question de minimiser certains blocages au sein de la société grecque – le poids démesuré d’une Eglise orthodoxe faiblement imposée, l’évasion fiscale généralisée, un budget militaire disproportionné -, force est de reconnaître que les remèdes de cheval administrés à la Grèce depuis plusieurs mois sont pires que le mal: le peuple grec se paupérise tandis que les racines de cette crise ne sont pas vraiment traitées. A cet égard, la révolte des grecs est donc tout à fait compréhensible. Cette Europe de l’austérité et de la punition, cette Europe à la sauce Merkozy n’est pas la nôtre.

Néanmoins, la solution reste pour nous européenne, loin des replis nationalistes et des stéréotypes culturels qui font s’opposer la « rigueur » du Nord aux « cigales » du Sud. C’est pourquoi nous appelons l’Europe à s’engager sur la voie de la solidarité avec la mutualisation d’une partie des dettes souveraines, l’émission d’euro-obligations par un Trésor de la zone euro, la convergence fiscale.

L’Europe est à un tournant historique qui la renvoie à ce qui fonde le projet européen. Nous refusons de laisser se creuser plus profondément encore le fossé entre l’Europe et ses citoyens et entre les peuples européens. Pour le peuple grec, comme pour tous les citoyens européens, c’est la voie de la solidarité et de l’intégration européenne qui nous permettra de sortir de la crise.

Les eurodéputé-e-s EELV

François Alfonsi – Sandrine Bélier – Malika Benarab-Attou – Jean-Paul Besset – José Bové – Pascal Canfin – Yves Cochet – Daniel Cohn-Bendit – Karima Delli – Hélène Flautre – Catherine Grèze – Yannick Jadot – Eva Joly – Nicole Kiil-Nielsen – Michèle Rivasi

Crédit Photo : Uominipersi / Flickr

Partager cet article

Un commentaire

  • Anonyme dit:
     - 

    Le très bon site indé­pen­dant et alter­na­tif francophone OkeaNews sur la Grèce a besoin d’aide pour ne pas disparaître. Okeanews per­met aux fran­co­phones de décou­vrir tous les jours un peu plus cette « Grèce, pas comme ailleurs » et d’accéder aux infor­ma­tions sur les­quelles les grands médias font l’impasse. Les articles sont toujours de très bonne qualité. J’ai appris énormément grâce à eux. La crise grecque, Okeanews la vit au quo­ti­dien et assiste direc­te­ment à la détresse comme aux élans d’espoir du peuple grec. Aidons-les !
    http://www.okeanews.fr/20140618-okeanews-arrete-aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension