Modification du traité de Lisbonne: 18 nouveaux Membres au Parlement européen

6 mai 2010
La majorité politique du Parlement européen vient de confirmer la possibilité pour les Etats Membres de désigner arbitrairement les députés supplémentaires, prévus par le Traité de Lisbonne, au mépris des résultats des élections européennes de juin 2009. Cette exception ne concerne qu’un seul Etat membre la France. La majorité a rejeté la position portée par les écologistes européens contre la possibilité de déroger au principe de l’élection des membres du Parlement européen au suffrage universel direct dont le Parlement tire sa légitimité depuis 1979.

Hélène Flautre a estimé que:

« le calcul politique l’a emporté sur les principes lors de ce vote. Une majorité de parlementaires a cédé au lobbying français et accepté que des députés nationaux puissent être désignés pour occuper des postes de députés européens.

Cela montre l’estime que porte le gouvernement français au Parlement européen puisqu’il pense pouvoir y envoyer des gens non élus pour exercer ce mandat.

Nous n’abandonnons toutefois pas cette bataille démocratique et appelons les groupes de l’opposition au Parlement français à refuser de se prêter à cette mascarade, comme ils l’avaient déjà fait en janvier dernier. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*