Elections anticipées en Grèce: l’UE doit faire confiance à la démocratie grecque

5 janvier 2015
En réaction aux diverses déclarations concernant les élections législatives anticipées qui se dérouleront en Grèce le 25 janvier prochain, le président du groupe des Verts/ALE, Philippe Lamberts, a déclaré:

« Nos gouvernements et les institutions européennes doivent respecter le processus démocratique en Grèce. Au lieu d’interférer de manière contre-productive et de faire du chantage, ceux-ci devraient avant tout s’engager à respecter le résultat des élections et à collaborer avec le futur gouvernement élu démocratiquement afin d’assurer à la Grèce sa place dans l’eurozone. Il y va de l’intérêt de la Grèce, de l’UE et de sa crédibilité. Nous estimons donc irresponsables les déclarations à propos de la sortie de la Grèce de la zone euro.

Si les réformes sont effectivement incontournables pour ce pays, il n’empêche que celles menées jusqu’ici dans la cadre d’une politique exclusive d’austérité n’ont pas produit les résultats escomptés. Elles ont au contraire, aggravé la situation du pays, notamment au niveau social. La Grèce a besoin d’un gouvernement capable d’opérer la transformation de son économie vers un modèle durable. Les institutions et les gouvernements européens doivent soutenir la Grèce, son prochain gouvernement et ses citoyens dans ce sens. C’est ainsi qu’ils permettront au pays de sortir de la crise et d’alléger le poids de sa dette. Notre intérêt commun est bien d’avoir une Grèce revigorée membre de la zone euro et non le contraire.« 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*