Extension du plan d’aide à la Grèce: le rejet allemand de la demande grecque est un acte irresponsable et dangereux

20 février 2015
Suite à l’annonce du gouvernement allemand de sa décision de rejeter la demande d’Athènes de prolonger l’actuel programme d’aide de 172 milliards d’euros, Philippe LAMBERTS, Co-président du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen, a tenu à réagir en ces termes:

« La lettre du gouvernement grec demandant à la zone euro une extension technique de l’accord d’assistance financière est une bonne nouvelle et démontre une réelle volonté de la part de ce dernier de trouver un compromis raisonnable. Rejeter cette approche constructive constitue un acte irresponsable et dangereux car cela accroît le risque d’une sortie de la Grèce de la zone euro, dont les conséquences politiques et économiques seraient dévastatrices aussi bien pour la Grèce que pour l’ensemble des pays membres.

Le gouvernement grec a fait un pas important en avant en acceptant de travailler sur base des conditions convenues antérieurement, avec une claire intention de remplacer ultérieurement certaines d’entre elles par d’autres plus équilibrées sur le plan social et économique. Il est désormais urgent que le gouvernement allemand ainsi que l’Eurogroupe cessent de privilégier une logique de rapport de force et fassent enfin preuve de leur capacité à proposer un compromis dans l’intérêt à la fois de la Grèce et du reste de l’Union. La balle se trouve à présent dans leur camp.« 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*