Notre Dame des Landes: le sort des habitants désormais entre les mains du Président

Le tribunal de grande instance de Nantes vient de rendre cet après-midi sa décision confirmant l’expulsion des derniers occupants « historiques » des terrains prévus pour accueillir le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Onze familles et quatre agriculteurs sont concernés par ces expulsions, et huit d’entre elles se sont vu accorder un délai de deux mois, jusqu’au 26 mars. Mais les autres, et notamment les exploitants agricoles, sont désormais expulsables à tout moment. Les réactions de Yannick JADOT et de José BOVÉ:
Pour Yannick Jadot, eurodéputé Europe Ecologie du grand Ouest:

« L’aéroport de Notre Dame des Landes est un vieux projet, dispendieux et totalement inutile. La gestion de ce dossier est calamiteuse depuis le départ, et cette décision de justice n’est pas prompte à apaiser les esprits. A peine quelques semaines après la fin de la COP 21, le message de la France soutenant un projet d’infrastructure datant de l’ère pompidolienne est plus que ridicule. La décision est désormais dans les mains de François Hollande : veut-il être le président d’un projet destiné à l’origine pour accueillir le Concorde ou celui de la cohérence avec la Cop21? »

Pour José Bové, eurodéputé Europe Ecologie:

« Cette décision de justice scandaleuse a au moins un mérite, celui de poser la responsabilité des politiques, et du premier d’entre eux, le chef de l’Etat, dans ce dossier. C’est de la responsabilité de François Hollande de siffler désormais la fin de la récréation pour que l’aéroport de Notre Dame des Landes ne se fasse pas et que ces familles puissent rester sur leurs terres. De toute façon, nous serons nombreux sur le terrain à les soutenir en cas d’expulsion et les autorités doivent bien avoir conscience que si elles veulent éviter les troubles à l’ordre public, mieux vaut ne pas appliquer cette décision d’injustice. »

Partager cet article

Un commentaire

  • Charly dit:
     - 

    Tout à fait d’accord avec ces messieurs si avisés, effectivement, j’espère que le dossier va être remis en question et que ce fameux aéroport ne se fera pas parce qu’il s’agit d’une injustice qui clame au ciel vis-à-vis de ces pauvres familles et des agriculteurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Site en cours de refonte, merci pour votre compréhension