Pas de coopération sans transparence et respect des droits humains

12 mars 2015
Le Parlement européen a adopté aujourd’hui une résolution sur la coopération entre l’Union européenne et les États de la Ligue arabe dans la lutte contre le terrorisme.

À l’issue du vote, Eva Joly, députée du groupe des Verts / ALE au Parlement européen, déclare :

« La Ligue arabe compte parmi ses membres des pays qui usent de méthodes brutales contre l’opposition : torture, exécution sont des pratiques quasi quotidiennes en Arabie Saoudite. La lutte contre le terrorisme y sert de prétexte pour museler l’opposition et pratiquer une répression sanglante. En Jordanie, on emprisonne les manifestants sur la base de cette même accusation. En Égypte, ce sont plus de 40.000 Frères musulmans ainsi que des opposants laïcs qui sont aujourd’hui incarcérés. Cette coopération – que je crois nécessaire – dans la lutte contre le terrorisme avec les pays de la Ligue arabe doit reposer sur des bases claires et transparentes. Il nous faut rappeler sans équivoque que les droits humains et l’État de droit sont à la base de cette coopération.

Pour l’heure, non seulement l’accord entre la Ligue arabe et l’Union européenne n’est pas public, mais il ne comporte de surcroît aucune disposition relative aux droits de l’homme.
Après les terribles attentats de Paris et Copenhague, j’exhorte l’Union européenne à ne pas répéter les erreurs faites après le 11 septembre. Violer les droits humains, s’allier avec des régimes autoritaires, fermer les yeux sur la répression qu’ils mènent voire leur apporter soutien humain et logistique, ne permettent en rien de lutter contre le terrorisme. Bien au contraire. Cela affaiblit les démocraties, renforce les extrémismes. Apprenons de nos erreurs et de nos manquements
« .

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*