Non classé

Polémique autour du GIEC : la double irresponsabilité des chefs d’Etat sur le climat

18 février 2010
Alors que la polémique autour du GIEC enfle, Europe Ecologie appelle les
chefs d’État et de gouvernement, dont les États sont signataires des
rapports scientifiques, à défendre le consensus scientifique sur la
réalité des changements climatiques.

Cette polémique arrive – et ce n’est pas un hasard – au moment où les
États-unis discutent enfin d’une loi climatique et où les opinions
publiques somment les États d’agir. Après l’échec de Copenhague, les
responsables politiques ne doivent pas laisser s’installer le doute sur
l’origine humaine du réchauffement climatique.

Pour Yannick jadot, Député européen d’Europe Ecologie : « Les erreurs
repérées dans le dernier rapport du GIEC ne sont que quelques lignes sur
des milliers de pages et ne concernent que les impacts du changement
climatique, pas l’origine humaine de ces changements. Si le GIEC a trop
tardé à reconnaître officiellement ces erreurs, il est irresponsable de le
remettre en cause sur cette base. Nous attendons du Président Sarkozy et
des autres Chefs d’Etat une réponse forte et coordonnée pour mettre un
terme à cette polémique ».

Pour Guy Hascoët, tête de liste Europe Ecologie en Bretagne « Après
l’inaction à Copenhague, le doute sur la science, c’est la double peine
pour le climat! Face à des chefs d’État incapables d’agir, les tenants du
statu quo énergétique et ceux qui remettent en cause le réchauffement
tentent d’occuper le terrain médiatique. Ne soyons pas naïfs sur la
puissance des intérêts économiques qui s’opposent à la lutte contre les
changements climatiques. »

Les chefs d’Etat du monde entier avaient fait les gros bras avant le
Sommet de Copenhague : promis, ils allaient sauver le climat ! Ils ont
malheureusement échoué collectivement à enclencher la transformation
écologique de l’économie mondiale, une transformation créatrice d’emplois,
porteuse d’innovation et favorable aux plus vulnérables. A cette inaction
irresponsable, n’ajoutons pas un silence coupable sur la polémique qui
entoure le GIEC.

Les candidat-e-s d’Europe Ecologie ont fait de la lutte contre le
changement climatique une priorité politique de leurs propositions pour
les élections régionales. Ainsi Claude Taleb, tête de liste Europe
Ecologie en Haute Normandie, déclare  » les régions sont idéalement
placées pour commencer à changer la donne, en investissant massivement
dans l’efficacité énergétique, la rénovation des bâtiments privés et
publics et en tournant enfin la page de la surproduction d’énergie. C’est
plus d’emplois, et des factures de chauffage qui baissent pour tous. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*