Protestation en faveur du jeune Kosovar expulsé

15 juin 2010
(Dernières nouvelles d’Alsace – 15 juin 2010) C’est en vain que les représentants des Paralysés de France, du réseau Éducation sans frontières, de la CGT et de diverses organismes ont tenté de rencontrer le président du Parlement européen pour réclamer le retour du jeune homme et de ses parents à Freyming-Merlebach où des soins adaptés avaient été prodigués à Ardi dans un établissement. Seule la député européenne Sandrine Bélier et l’attaché parlementaire du sénateur Jacques Muller ont apporté leur soutien au petit groupe de manifestants, tenus soigneusement à l’écart du Parlement européen. « Nous sommes déçus, confiait Pascale Ribes, vice-présidente nationale de l’APF (Association des Paralysés de France). Nous souhaitions faire appel à l’ensemble des parlementaires européens. Le jeune Ardi et ses parents ont été chassés dans des conditions indignes. Nombreux sont les handicapés qui encouragent notre action. » L’inquiétude est grande parmi les membres du collectif de soutien, d’autant qu’Ardi ne bénéficie plus d’un suivi médical approprié dans son pays.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*