« Quel Avenir pour l’Azawad ? Dialogue avec le mouvement Touareg »

30 mai 2012
Les Verts-ALE ont organisé une conférence sur le mouvement Touareg au Mali, le 22 mai 2012 au Parlement Européen de Strasbourg. Un moment fort qui a réuni parlementaires européens, parlementaires maliens et Touaregs. Réaction des eurodéputés EELV.

Dialogue avec le mouvement Touareg par EurodeputesEE

Après plus de cinquante ans de revendications et de luttes des Touaregs pour la reconnaissance de leur culture et de leurs droits politiques, le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), créé en janvier dernier, a proclamé l’indépendance de l’Azawad le 6 avril 2012.

Les Etats d’Afrique et plus généralement, la communauté internationale, n’ont pas reconnu l’indépendance de l’Azawad. A l’heure actuelle, la situation est bloquée et le risque est grand d’une aggravation du conflit dans cette zone où des mouvements islamistes, notamment AQMI, ont établi leurs bases et font peser de lourdes menaces pour la sécurité.

Le 20 avril 2012, le Parlement européen a voté à une très large majorité une résolution dans laquelle il « estime qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit et qu’il faut trouver une solution par la voie des négociations ». C’est d’ailleurs ce qu’il ressort de cette rencontre où les avis sur la situation au Mali ont été très partagés.
Si les Verts estiment que le Parlement européen doit contribuer au dialogue qui seul peut promouvoir la paix, le rôle et la place des Touaregs restent difficiles à saisir.

Pour mieux comprendre les revendications du Mouvement national de libération de l’Azawad ( MNLA), Monsieur Hama Ag Mahmoud, ancien ministre du gouvernement malien et porte-parole du MNLA ainsi que Madame Zakiyatou Oualett Halatine, ancienne ministre du gouvernement malien et ancienne fonctionnaire de l’ONU ont présenté le projet politique du mouvement, en soulignant que le MNLA rejette l’islamisme.

Recueil des réactions des eurodéputés EELV à l’issu de la conférence :

François ALFONSI, Député européen, Fondateur du Friendship amazigh, membre des délégations de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée et pour les relations avec les pays du Maghreb
Nicole KIIL-NIELSEN, membre des commissions Affaires étrangères et Droits de la femme et égalité des genres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*