Non classé

Réinstallation des détenus et fermeture de Guantánamo

9 février 2010

par EurodeputesEE

Madame la Présidente, je souhaite aussi que tout soit mis en œuvre au niveau européen pour inciter les États membres à prendre leurs responsabilités et accueillir les personnes de Guantánamo innocentées, qui sont des victimes et qui doivent être accueillies en toute sécurité sur le territoire européen.

Mais chacun sait que la fermeture de Guantánamo ne met pas un terme aux questions sur les droits de l’homme et la lutte contre le terrorisme, ni aux États-Unis ni en Europe. Aux États-Unis, vous l’avez dit, la loi antiterroriste permet toujours la détention préventive illimitée et les procès devant les tribunaux militaires. En Europe, eh bien, les prisonniers de Guantánamo ne sont pas tombés du ciel! Et je crois clairement qu’on n’a pas fait la lumière à ce sujet.

Mme Hautala a parlé, à juste titre, de l’enquête parlementaire conclue le 22 décembre par la Lituanie. Il faut l’applaudir des deux mains. C’est exemplaire. Ça doit servir d’exemple! On n’a pas tiré les conclusions de ces pratiques illégales sur le sol européen, et je crois que ça, c’est le travail de la Commission européenne, c’est le travail du Conseil.

Nous devons tirer toutes les conséquences de ce qui s’est passé en termes de pratiques illégales et qui a conduit à l’ouverture de Guantánamo, en toute complicité avec les États européens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*