Sans-abri : « Avec les politiques d’austérité, leur situation ne cesse de s’aggraver »

15 février 2012
Plusieurs centaines de personnes ont péri en Europe, victimes de la récente vague de froid. Les sans-abri sont au premier plan de ces températures extrêmes. Les eurodéputés EELV pressent la Commission européenne d’agir et d’instituer la stratégie présentée en septembre 2011 en faveur des personnes sans domicile fixe. Avec trois millions de sans-abri, c’est aujourd’hui que l’Union européenne doit intervenir.
Devant le Commissaire Barnier, Karima Delli, membre de la commission de l’emploi et des affaires sociales, a rappelé la mobilisation sans relâche du Parlement européen depuis plus de deux ans en faveur de cette stratégie. A ce jour, ni les Etats membres, ni la Commission n’ont présenté de réponse convaincante. Il n’y avait d’ailleurs pas de représentant du Conseil à ce débat; une absence remarquée et regrettable. Pourtant le droit au logement est un droit fondamental qu’il importe de défendre pour respecter la dignité humaine.

Karima Delli : « C’est la responsabilité des Etats membres de garantir le droit à une aide au logement à tous ceux qui ne disposent pas de ressources suffisantes. Les citoyens attendent aujourd’hui de l’Union européenne qu’elle soit solidaire et active face à la détresse des plus vulnérables. (…) La situation était déjà extrêmement préoccupante il y a 2 ans, mais elle ne cesse de s’aggraver depuis. En Grèce, le nombre de sans-abris a augmenté de 25% en 2 ans. En Hongrie, les sans-abris sont pourchassés par la police et menacés de lourdes amendes. En France aussi on voit apparaître des décrets qui criminalisent la mendicité, le glanage de nourriture dans les poubelles ou même le simple fait de rester dans la rue. Partout, on constate que les politiques d’austérité menées par les gouvernements n’ont fait qu’aggraver les conséquences inacceptables de la crise.»

Il ne faut pas attendre une nouvelle hécatombe pour agir. La vague de froid doit ranimer les solidarités.


Aider les sans-abri par EurodeputesEE
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*