Santé et sécurité au travail : le silence coupable de la Commission européenne

12 septembre 2013
Le Parlement européen a adopté aujourd’hui un rapport sur la stratégie européenne pour la santé et la sécurité au travail. En décembre 2011, les eurodéputés votaient déjà, avec une très large majorité, le rapport de Karima Delli décrivant la situation préoccupante des conditions de travail en Europe. Alors que la Commission européenne reste impassible, les conditions de travail continuent elles de se dégrader.
« En Europe, toutes les cinq secondes, un travailleur est victime d’un accident lié au travail. Toutes les trois minutes et demie, un autre meurt d’une cause liée à son travail, soit 168 000 morts par an, selon l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail. La crise ne doit pas être le prétexte pour négliger les conditions de travail des Européens.

Depuis le vote de mon rapport, le silence de la Commission pour renouveler cette Stratégie européenne est inquiétant, il est même coupable. Ce vide politique et juridique est très grave : depuis cette année, l’Europe n’a plus de coordination politique en matière de santé au travail.

M. Barroso nous explique que la santé au travail, ce n’est pas une priorité, et que c’est bien trop cher. Nous les écologistes, nous ne sommes pas d’accord. Nous exigeons dès aujourd’hui une nouvelle Stratégie européenne pour la santé et la sécurité au travail, avec entrée en vigueur le 1er janvier 2014. Une couverture universelle des salariés contre les troubles musculo-squelettiques, la mise en œuvre et le respect de l’accord cadre de 2004 sur le stress au travail, sont des propositions concrètes défendues dans mon rapport.

C’est une faute morale que de fermer les yeux sur la souffrance des travailleurs. C’est aussi une faute économique au regard des coûts des accidents au travail qui atteignent jusqu’à 4% du PIB européen, soit 500 milliards d’euros. Il faut réagir, une réponse rapide s’impose ! Parce que l’Europe doit protéger l’ensemble des travailleurs. Ils ne doivent plus perdre leur vie à la gagner. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*