Relations avec la Chine : pour une véritable diplomatie commerciale

12 mai 2016
Panneaux photovoltaïques hier, sidérurgie aujourd’hui, l’absence de mesures anti-dumping drastiques et la division des États européens plus soucieux de leurs bonnes relations avec la Chine que de l’intérêt général ont détruit entreprises et emploi. Il est temps que l’Europe ajoute à sa politique commerciale commune une véritable diplomatie commerciale pour Yannick JADOT.
 
Dans une résolution adoptée le 12 mai, le Parlement européen considère que le statut d’économie de marché ne peut être octroyé à la Chine à l’heure actuelle. L’Union européenne devra trancher le 11 décembre prochain. Réaction de Yannick JADOT, Vice-président Verts-ALE de la commission du Commerce international:

« De tout évidence, la Chine n’est pas une économie de marché. L’Union européenne n’a donc aucune raison de traiter ce pays en tant qu’économie de marché aussi longtemps qu’elle ne remplit pas les critères requis. Elle doit, au contraire, conserver tous les outils garantissant une concurrence loyale et équitable lui permettant de préserver l’industrie européenne et l’emploi. En urgence, l’UE doit considérablement renforcer ses outils de défense commerciale qui ont démontré leur scandaleuse inefficacité ces dernières années. Panneaux photovoltaïques hier, sidérurgie aujourd’hui, l’absence de mesures anti-dumping drastiques et la division des États membres plus soucieux de leurs bonnes relations avec la Chine que de l’intérêt général européen ont détruit entreprises et emploi. Il est temps qu’à l’image des États-Unis, l’Union européenne ajoute à sa politique commerciale commune une véritable diplomatie commerciale. »

Intervention de Yannick JADOT dans l’hémicycle européen en amont du vote :


Yannick Jadot: "La Chine ne remplit pas à l… par EurodeputesEE

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*