Taxes et développement pour vaincre la pauvreté

2 décembre 2009
385 milliards de dollars. C’est le montant estimé des pertes fiscales – causées par l’évasion fiscale, les fraudes sur le commerce transfrontalier ou encore la mise en place d’incitants fiscaux visant à attirer des capitaux d’investissement – que subissent annuellement les pays en développement.

Des systèmes fiscaux efficaces sont absolument cruciaux pour le développement. Ils contribuent tant à financer les indispensables dépenses publiques qu’à renforcer les Etats et la bonne gouvernance. Sévèrement frappés par la crise financière et économique ainsi que par la chute des prix des produits de base, les pays en développement ont plus que jamais besoin de nouvelles et substantielles sources de financement. Mobiliser les recettes fiscales constitue dès lors un enjeu de taille tout autant qu’un véritable challenge.

Dans ce contexte de crise globale, où l’indépendance fiscale des pays du Sud semble la voie la plus prometteuse vers un développement à long terme, le Parlement européen et la Commission européenne ont décidé d’organiser le 9 décembre, de 10h à 18h au Parlement européen à Bruxelles, une conférence qui réunira notamment :

– Eva Joly, Présidente de la Commission du développement

– Les Commissaires européens M. Karel de Gucht (Développement et Aide humanitaire) et M. László Kovács (fiscalité et union douanière)

– Abou Baker Traore, Ministre malien des Mines

– Soraya Rodríguez Ramos, Secrétaire d’Etat espagnole à la coopération internationale

En présence des principaux experts sur les questions fiscales dans les pays en développement, de représentants des institutions européennes, d’ONG internationales, il s’agira d’analyser d’une part, le lien entre fiscalité et développement, et d’autre part, l’impact des pratiques fiscales néfastes pour les pays en développement.

Pour les personnes nécessitant un badge d’accès au Parlement, merci de bien vouloir envoyer un email en précisant vos noms, date et lieu de naissance (numéros de passeport pour les citoyens hors UE) avant le 7 décembre à : Marianne.Wack@europarl.europa.eu

Traductions en anglais, français, espagnol

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.