Non classé

Biographie

6 janvier 2011
Née en 1960, Catherine Grèze obtient le baccalauréat au lycée Français de Londres puis suit les classes préparatoires littéraires avant d’obtenir une licence d’anglais à la Sorbonne, un diplôme de commerce à la London School of Foreign Trade à Londres et enfin un diplôme d’interprète (depuis l’anglais et l’espagnol). Elle est élue députée européenne en 2009 dans la circonscription du Sud-Ouest.

Ses parcours militant et professionnel sont marqués par l’international. Tout d’abord à l’export des parfums en direction de l’Extrême-Orient chez Chanel, elle est ensuite chargée de la communication dans l’entreprise Technal à Toulouse. Elle rejoint la politique et les Verts dès 1985. Elle est en charge de l’Europe et de l’international au sein de l’exécutif national du parti. Elle est membre du comité exécutif du Parti vert européen durant neuf ans et sera l’un des piliers de la coordination des Verts mondiaux. Elle participe activement à l’organisation du premier congrès mondial des Verts en 2001 à Canberra et à la rédaction de son texte de référence : la Charte des Verts mondiaux.

Au Parlement européen, elle est la coordinatrice du groupe des Verts/ALE pour la commission Développement. Elle est aussi membre de la commission Développement régional. Passionnée par les relations entre l’UE et l’Amérique latine, elle participe à la délégation pour le Mercosur. Elle est aussi vice-présidente de l’Assemblée parlementaire euro-latino américaine. En février 2011, elle a joué un rôle actif dans la reconnaissance officielle par le Parlement européen du génocide tsigane durant la seconde guerre mondiale. Fin 2011, elle obtient la responsabilité d’être rapporteure sur le dossier « Biopiraterie » ; de la sorte, le Parlement européen se positionne enfin sur cette problématique encore trop peu reconnue.

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.