Christine Lagarde confirmée par le Parlement européen à la tête de la BCE

17 septembre 2019

Le Parlement européen a adopté le 17 septembre 2019 une opinion favorable à la nomination de Christine Lagarde à la présidence de la Banque centrale européenne, par 394 votes pour, 206 contre, et 49 abstentions. Réaction de Damien CARÊME.

Damien Carême, porte-parole français des eurodéputés Verts/ALE sur les questions économiques, réagit à la nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne :

« L’écologie et l’économie doivent aller de pair ; il n’y aura pas de stabilité financière en cas de chaos climatique. C’est pourquoi il y a urgence à agir et à aligner la politique monétaire de la BCE sur les accords de Paris. La BCE doit dès maintenant désinvestir des entreprises les plus polluantes et favoriser les achats d’actifs verts, sans attendre un accord sur la taxonomie verte par exemple. Nous demandons à Madame Lagarde de mettre en pratique au plus vite ses vagues intentions de verdir les politiques de la BCE. Le « greenwashing » est malheureusement monnaie courante et nous attendons des mesures concrètes et immédiates.

J’ai également demandé à Madame Lagarde, lors de son audition, de rendre la BCE plus transparente et plus ouverte à l’échange avec les citoyens et la société civile. La monnaie doit servir l’intérêt général et non des intérêts privés. »

 

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.