Né en Lorraine, Damien Carême, d’abord animateur socioculturel, rédacteur en chef d’une télé locale, puis informaticien, devient maire de Grande-Synthe en 2001. Pendant 18 ans, il transforma la ville en mettant l’écologie sociale au cœur de sa politique : capitale française de la biodiversité en 2010, repas 100% bio et locaux dans toutes les cantines, jardins populaires au bas des immeubles, transports en commun gratuits, un minimum social garanti (MSG) pour les habitants vivant sous le seuil de pauvreté, sont quelques-unes des politiques mises en œuvre sous ses mandats. Fin 2015, la crise syrienne met sur la route des milliers de réfugiés. Damien Carême, contre l’avis de l’État, ouvre le premier camp humanitaire en France avec l’aide de MSF. Il est fondateur et président de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants (ANVITA).

En mai 2019, il est élu pour la première fois au Parlement Européen où il entend continuer les combats qu’il a menés au niveau local en faveur d’une écologie sociale, humaine et juste.
En tant que membre de la commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures (LIBE), Damien Carême défendra une réforme de la politique européenne de l’asile pour permettre un accueil digne et solidaire des migrant.e.s. Le déploiement d’équipes européennes de sauvetage en mer Méditerranée sera une de ses priorités pour mettre fin à la situation actuelle, indigne autant qu’irresponsable.

Un meilleur accompagnement des territoires dans leur indispensable transition énergétique sera au cœur de son travail au sein de la commission Industrie, Recherche et Énergie (ITRE), tout comme la mise en place d’un protectionnisme vert aux frontières extérieures de l’UE. Il défendra aussi l’adoption d’une fiscalité énergétique durable (taxes carbone et kérosène) dans la commission des Affaires économiques et fiscales (ECON). Il s’y battra pour faire de la justice fiscale et sociale une réalité. Les milliards d’euros de l’évasion fiscale doivent être récupérés et réinvestis au service des populations et de la transition écologique.