Le profit des groupes agro-alimentaires plutôt que la condition animale

15 mars 2018

À l’initiative de l’intergroupe au Parlement européen sur le bien-être animal, 223 députés européens représentant l’ensemble des groupes politiques du Parlement ont soumis une demande de création d’une commission d’enquête sur le transport des animaux vivants. La Conférence des Présidents du Parlement européen réunie ce 15 mars 2018 a décidé arbitrairement de rejeter cette proposition et de ne pas la soumettre au vote de l’assemblée plénière.

Réaction de Pascal DURAND, Vice-Président de l’intergroupe sur le bien-être animal au Parlement européen :

« Face à la souffrance animale les présidents des groupes S&D, ALDE et PPE ont préféré choisir la lâcheté et l’immobilisme en refusant de faire la lumière sur les responsabilités d’effroyables conditions de transport de plusieurs millions d’animaux vivants en Europe. Les infractions sont pourtant nombreuses et documentées depuis plusieurs années tant par des documentaires, que par différentes organisations : dépassement des durées et non-respect des obligations d’abreuvement et d’alimentation, dépassement des températures autorisées, conditions insalubres, etc.

Alors que plus d’un million de citoyens européens ont dénoncé cette situation en demandant aux législateurs d’agir et bien que près d’un tiers des membres du Parlement européen ait demandé la mise en place d’une commission d’enquête, ce jour, la Conférence des Présidents qui regroupent les Présidents de chacun des groupes à la suite d’un lobbying exercé par la Commission Agriculture et d’un revirement des groupes PPE, S&D et ALDE de l’ex grande coalition ont rejeté cette demande pour l’enterrer sous la forme d’un énième rapport bureaucratique confié …notamment à la commission AGRI.

Il est absolument scandaleux que pour ne pas déplaire aux intérêts purement financiers de quelques grands groupes de transport et de l’agro-alimentaire, on méprise la volonté de millions de citoyens d’avoir un vrai débat public et transparent sur la souffrance animale et le respect des normes européennes sur les conditions de transport des animaux vivants au sein même de l’Union Européenne. L’inaction, en l’occurrence, est plus que de la lâcheté, elle est complicité. Le Groupe des Verts-ALE n’entend pas laisser sans réponse, ni politique, ni juridique cette scandaleuse marque de mépris à l’encontre de la cause animale. »


Contexte :


 

Partager cet article

13 commentaires

  • chollet dit:
     - 

    je suis écoeurée

    • KATIA dit:
       - 

      REVOLTANT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! INFECT!!! QUEL MEPRIS!!!

      • seb ristori dit:
         - 

        Nous somme en marche pour les Voiceless …
        Rien n ‘y personne ne nous arrêtera ….
        Toutes les tyrannies tombent, l ‘histoire en est la garante …
        La vérité est une et indivisible ..
        Unis, nous vaincrons pour Tous les Sans-Voix …
        We are Legion !

  • Pascale Mentré dit:
     - 

    J’approuve à 100% votre action.

  • Riviere dit:
     - 

    Il suffit juste d’arrêter de manger de la viande…Et tout seran enfin réglé ! C’est ce que je fais depuis 2 ans et je me porte comme un charme.

  • Fourcy dit:
     - 

    je suis pro-européenne, mais lorsque l’on voit et écoute les « hauts faits » des députés européens (notamment aller pointer pour toucher ses picaillons et filer aussitôt après : quelle allure!), il faut vraiment s’autoconvaincre violemment pour continuer à l’être.
    Avec le balayage de demandes concernant le transport d’animaux, émanant de la population et de 233 députés, vous donnez une autre illustration de l’odeur nauséabonde du mental de nombreux d’entre eux. S’ils ont la trouille à ce point là des lobbies, il faut changer de métier! Ou apprendre à devenir courageux. D’autres le font, pourquoi pas eux?

    • Vincent dit:
       - 

      Bonjour, très belle analyse que la votre Fourcy.
      Mais comme le dit Seb Ristori plus haut, la marche est déclenchée, l’issue est inéluctable, le bien triomphera et cette infamie vit ses derniers jours. Malheureusement elle emmène avec elle nombre de nos amis sans voix, qui devront encore souffrir le martyr avant que leurs frères puissent enfin bénéficier d’une amélioration, mais ces couards des institutions européennes ( notamment la commission ) n’auront pas toujours le dernier mot.
      Qu’ils s’étouffent avec leur égoïsme …

    • Evelyne dit:
       - 

      Entièrement d’ accord avec Fourcy. L’initiative citoyenne ( petition de Un million de signatures pour demander à la Commission Européenne la rédaction de nouvelles propositions juridiques) figure au Traité de Lisbonne de 2007, dernier document signé par tous les Etats Membres, qui régit actuellement l’ Union Européenne. Si la Commission bafoue elle-même le Traité qui lui permet d’ exister ,
      ce n’ est pas Macron, Merkel et consorts qui vont nous redonner la confiance dans cette institution, qui n’a plus rien à voir avec les principes qui ont guidé sa crėation.
      On n’arrivera pas à convaincre gentiment les gens de ne plus manger de viande ou de de produits d’origine animale. Il faut provoquer leur dégout en leur montrant les cadavres d’animaux dans les élevages ( porcheries, poulaillers en batterie, canards pour le foie gras, etc…), en leur pointant le risque sanitaire qu’ils encourent , eux et leurs enfants, et en faisant beaucoup de tapage mėdiatique à chaque scandale alimentaire ( salmonella dans les oeufs de batterie et dans les plats préparés, produits laitiers contaminés cf Lactalis, etc…)

  • anne quievreux dit:
     - 

    Comme d’habitude, politiciens pourris. Si la marche est « inéluctable » elle est en tout cas d’une lenteur déplorable car le transport international d’animaux faisait déjà scandale dans les années 1920! Il faut donc continuer la lutte de plus belle.

  • weichel dit:
     - 

    J’ai 70 ans et, depuis deux ans je ne mange plus de viande. Je suis en pleine forme.
    J’encourage L214 et toutes les associations impliquées pour la reconnaissance de  » l’être animal  » A CONTINUER LA LUTTE.
    LE MONDE EST ENTRAIN DE CHANGER…..durablement.
    Dan

  • Benthe Rasmussen dit:
     - 

    Je voudrais d’abord remercier OABA pour son travail infatiguable et si précieux pour les animaux dits ‘d’élevage’.
    Comme vous pouvez peut-être de deviner, je n’aime pas cette expression. Je pense que le temps est venu où notre société (et cela à l’échelle mondiale ou internationale, comme vous voulez) doit arrêter d’éléver les animaux pour les consommer et passer à UNE AUTRE ALIMENTATION, tout simplement!

    Pour ce qui est le rejet de la part de la Conférence des Présidents: Je suis REVOLTEE, ECOEUREE……

    Quel mépris de NE MÊME PAS calculer la proposition des 223 parlementaires – soutenue par plus d’un million de citoyens européens!!! – Rejeter lâchement cette demande et de ne pas la mettre sous vote, c’est SCANDALEUX, il n’y a pas d’autre mots pour un tel comportement! Là on ne parle plus d’une démocratie mais d’une DICTATURE!

    Je crois de moins en moins en Europe, je l’avoue. Et ce qu’on appelle la Mondialisation n’est pas une bonne chose pour ni les humains, mais surtout pas pour les animaux, qui eux ne peuvent pas se défendre. Il n’y a plus d’humanité vis-à-vis les animaux, ils sont traités comme des simples objets, des marchandises. Or ce sont et resteront toujours DES ÊTRES VIVANTS, DOTES DE SENSIBILITE ET D’INTELLIGENCE!!! – Il faut que l’homme réapprenne à les respecter (et arrête de les consommer, cela va de soi). On est tout simplement allé TROP LOIN, il faut faire marche arrière et redevenir DES HUMAINS! – J’ai HONTE pour notre èspèce……

  • Irmgard eberhard dit:
     - 

    Ces crimes contre des créatures sans défense a duré trop longtemps et a même déjà coûté la vie à des manifestants. J’étais pro Européen mais vu le laxisme et l’avidité de leur dirigeants, moi aussi je suis écœurée mais je ne sais plus comment faire pour arriver à un changement. J’ai arrêté la consommation de viande mais ça ne suffit pas…