Congé parental : la France doit adopter une position progressiste

21 juin 2018

Ce jeudi 21 juin, le conseil européen des ministres des affaires sociales se réunit à Bruxelles, il doit se prononcer sur le projet de directive européenne sur l’équilibre entre le temps de travail et le temps de repos qui propose d’instituer un congé parental. Déclaration de Karima DELLI.

 Déclaration de Karima DELLI, Présidente de la commission Transports et membre de la Commission des affaires sociales :

« Nous exhortons le Conseil à corriger les déséquilibres persistants entre hommes et femmes lorsqu’il s’agit de concilier vie professionnelle et rôle parental. Trop de pays, dont la France, continuent de véhiculer une idée rétrograde du rôle de la femme dans nos sociétés.

Nos ministres doivent montrer que le renforcement du pilier social européen participe d’une volonté commune. Ce renforcement passe, entre autres, par la reconnaissance d’une égale responsabilité entre les sexes vis-à-vis des enfants ou des personnes nécessitant une assistance.

Pour le groupe Verts-ALE, l’objectif de rééquilibrage entre vie privée et vie professionnelle requiert une décision sur le seuil minimal commun de l’allocation pour congés parentaux et l’obligation du congé de paternité. »

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.