Évaluation des risques dans la chaîne alimentaire : et si la Commission commençait par balayer devant sa porte ?!

24 janvier 2018

La Commission européenne vient d’ouvrir une consultation publique sur la transparence et l’indépendance des études scientifiques et de l’évaluation des risques dans la chaîne alimentaire, comme promis lors de sa réponse à l’Initiative Citoyenne Européenne sur le glyphosate. Une initiative qui laisse Michèle RIVASI sceptique.

Cette consultation, ouverte jusqu’au 20 mars 2018, s’inscrit également dans l’évaluation en cours de la législation alimentaire. Ce règlement voté en 2002, a institué l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et fixé des procédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires.

Michèle RIVASI, membre de la Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire reste sceptique sur le discours du Commissaire à la santé Vytenis Andriukaitis :

« Cette initiative dit vouloir aller dans le bons sens. Cela risque fort d’être de la poudre aux yeux. Je rappelle que le Commissaire Andriukaitis, jusqu’ici, n’a pas vraiment fait preuve d’ouverture, de transparence ni de discernement. Lorsque nous lui avons demandé de rendre publique certaines études, il a refusé. Lorsque des signaux d’alerte remontent des États-membres, la Commission ne fait rien ou les minimise. C’est pourquoi je l’invite à réviser ses positions et à affûter son esprit critique. Il peut compter sur l’aide du Parlement européen pour exercer son pouvoir de contrôle sur la Commission et sur les agences comme l’EFSA. Nous y veillerons en particulier avec mes collègues au sein de la Commission spéciale sur les procédures d’autorisation des pesticides, dont le scandale du glyphosate est évidemment une illustration emblématique.

L’année 2018 s’annonce comme l’année de la remise à plat de nos procédures européennes sur la sécurité alimentaire. C’est une nécessité. Les scandales à répétition nous montrent bien que « quelque chose » ne marche pas dans la législation alimentaire. Trop lourd, trop compliqué, trop proche des intérêts industriels sans doute. Le ver est entré profondément dans le fruit. Il est de notre devoir, en tant qu’élus, d’agir au service de nos concitoyens et de faire des propositions honnêtes pour corriger ce système qui dysfonctionne. »


« Consultation publique sur la transparence et la pérennité du modèle de l’UE d’évaluation des risques dans la chaîne alimentaire », la consultation de la Commission est accessible en ligne à cette adresse : https://ec.europa.eu/info/consultations/public-consultation-transparency-and-sustainability-eu-risk-assessment-food-chain_fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*