Finance durable : un label vert pour accélérer la transition vers une économie durable

24 mai 2018

La Commission européenne a publié deux propositions sur la finance durable. La première est une taxonomie climatique répertoriant les produits financiers pouvant être considérés comme « verts ». La seconde énonce les obligations des investisseurs et introduit des contraintes de déclaration pour les gestionnaires de fonds.

Déclaration d’Eva JOLY, Vice-Présidente de la Commission spéciale sur la fraude et l’évasion fiscales, membre de la Commission des Affaires économiques et monétaires :

« L’étiquetage a permis aux consommateurs européens de choisir des produits issus du commerce équitable ou biologique. Il n’y a malheureusement pas d’équivalent sur les critères écologiques des produits financiers. Il est donc indispensable de pallier ce manque d’informations pour les particuliers investissant leur argent. Alors que l’accord de Paris devrait signifier la sortie des énergies fossiles, il s’avère qu’une large part de nos pensions et de notre épargne continue d’être investie dans ce secteur. Il serait judicieux de les inscrire sur la liste noire pour stimuler les investissements dans des énergies propres.

Nous demandons la création d’un label financier vert pour les pensions et les investissements. Cela permettrait de garantir aux particuliers que leur argent est investi dans des industries qui ont un avenir dans une économie durable et qu’il conservera sa valeur dans le temps. »

Pour information, la députée écologiste européenne (UK) Molly Scott Cato est l’auteure d’un rapport d’initiative du Parlement européen sur la finance durable qui sera voté lors de la prochaine session plénière à Strasbourg (28-31 mai).

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.