Fit for 55 : l’heure de mettre l’Union sur les rails de la neutralité carbone

7 juin 2022

Le paquet Fit for 55 est un ensemble de 14 textes dont les 8 premiers sont votés cette semaine à Strasbourg. Il touche à l’énergie, les transports, le commerce, l’agriculture… dans le but d’emmener les émissions européennes de gaz à effet de serre vers une baisse d’au moins 55% d’ici 2030 (pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050). Les écologistes sont mobilisés pour que la justice sociale ne soit pas oubliée dans ce processus.

Ce paquet climat aura un impact majeur sur le quotidien des européen.ne.s. Quelques exemples très concrets.

La révision du système d’échange de quotas d’émission de l’Union et des taxes sur les énergies
Aujourd’hui la plupart des industries les plus climaticides ont un plafond d’émissions autorisées et peuvent échanger leurs quotas. Avec Fit for 55, fini les exemptions scandaleuses notamment pour le kérosène de l’aviation et le transport maritime.

La création d’un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (CBAM)
Imposer des normes climatiques coûteuses aux entreprises européennes ne sert à rien si on continue d’importer à bas coût des produits climaticides.  Il est temps de faire payer le prix du carbone aux produits importés.

La révision des normes de CO2 pour les nouvelles voitures
Un ensemble de mesures afin d’imposer aux fabricants une réduction de 55% des émissions des voitures en 2030 et de 100% en 2035 (fin des moteurs thermiques et hybrides). Concrètement, les nouvelles voitures vendues en 2035 ne pourront plus émettre de CO2.

Fond social pour le climat 

La transition va coûter cher. Elle ne fonctionnera que si elle est socialement juste. Ce texte vise donc à organiser la redistribution afin de soutenir les ménages les plus exposés et les microentreprises les plus vulnérables face au coût de la transition énergétique, pour lutter contre la pauvreté énergétique par la réduction de taxes sur l’énergie et d’autres types d’aides directes.

 

Pour Claude Gruffat, eurodéputé du groupe Verts/ALE :

« Le Parlement devra rester ferme fasse aux pressions. Chacun des 8 textes fait l’objet de débats et d’enjeux propres. Les lobbies industriels sont mobilisés comme jamais pour peser sur le contenu et retarder le plus possible les échéances contraignantes. Ils instrumentalisent les crises récentes (guerre, pandémie…) pour jouer sur la peur du changement et saper les ambitions. Mais les positions défendues par le Parlement, qui vont globalement au-delà de ce que proposait la Commission, sont à peu près partagées par les groupes politiques qui semblent – une fois n’est pas coutume – mesurer l’impérative nécessité d’adapter l’économie européenne aux nouveaux enjeux climatiques. »

Bilan à tirer donc après cette première série de textes votés.

 


Les 8 premiers textes du paquet “Fit for 55” :

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.