Fusion Bayer-Monsanto : en plus du poison, Bayer nous vendra les antidotes

21 mars 2018

En septembre 2016, le géant allemand de la chimie Bayer annonçait son projet de rachat de Monsanto, le producteur du Roundup (herbicide contenant du glyphosate) et de l’unique plante OGM autorisée à la culture dans l’UE (le maïs Mon 810). Si la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne pointait en août 2017 dans ses observations préliminaires une liste impressionnante de risques et problèmes liés à cette opération, la Commission, dont la validation préalable est obligatoire pour ce type d’opération, vient de donner son feu vert à ce rachat.

Réaction de Michèle RIVASI, Membre de la Commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire et de la Commission spéciale sur les procédures d’autorisation des pesticides :

«  Surconcentration de plusieurs marchés, mise sous tutelle définitive des agriculteurs coincés entre des prix non rémunérateurs et un coût croissant des intrants agricoles, réduction de la diversité des semences, dépendance aux intrants phytosanitaires et aux biotechnologies, concentration financière des grands fonds d’investissement présents au capital des deux sociétés et à la manœuvre dans la fusion, possible effacement de la responsabilité juridique de Monsanto  sous le coup de plusieurs poursuites légales…

Autant de motifs que la Commission européenne auraient pu invoquer pour s’opposer à ce rachat mais qui n’ont manifestement pas suffi face à ces deux géants de la destruction massive de l’environnement et de la santé.»

 

Réaction de José BOVE membre de la Commission Agriculture du Parlement européen :

« Cette fusion est d’autant plus cynique et amère que, en rachetant Monsanto, Bayer deviendra simultanément le plus gros acteur européen dans le domaine des produits chimiques agricoles et dans celui du médicament.

 La Commission européenne engage donc les Européens, comme d’ailleurs le reste de la planète, dans un monde quasi-orwellien : Du berceau au tombeau, ceux qui nous empoisonnent nous vendront aussi leurs médicaments pour nous guérir. »

Partager cet article

6 commentaires

  •  - 

    Bonjour,

    Après la prolongation d’autorisation à commercialiser le glyphosate et la fusion Monsanto-Bayer, bon nombre de citoyens européens sont excédés par l’attitude de cette sinistre Commission européenne.

    Ne serait-il pas judicieux/possible de porter plainte à la Cour européenne de Justice contre la Commission européenne ? Quid de la responsabilité pénale et civile des dirigeants et décisionnaires ? Ces derniers sont aussi à poursuivre devant les tribunaux si possible.
    Nous avons une Convention européenne des Droits de l’Homme mais à quoi sert-elle si elle est en permanence bafouée ???

    Merci pour votre réponse et vos actions,
    Cordialement,

    • Ulysse dit:
       - 

      Bonjour,
      Est-il trop tard pour empêcher la vente des produits issues de la marque Bayer- Monsanto? Que pouvons-nous
      faire face à la lâcheté de nos dirigeants qui sont prêts à nous faire manger n’importe quoi

  • GROSJEAN dit:
     - 

    Entièrement d’accord avec Fatiha. Et OSER proposer et utiliser le BOYCOTT : la situation est favorable. T.GROSJEAN CAPEN 71

  • Belleoud dit:
     - 

    On nous focalise sur le glyphosate mais il y a tous les autres pesticides tout aussi dangereux il y a également la volonté de la main mise sur l alimentation et sur l eau monsento sera la toute puissance …..vous avez raison Fatiha

  • BAGEIN CARRET dit:
     - 

    d accord avec tous une action concrete possible à notre niveau de simple citoyen ? : le boycott comme évoque plus haut , encore faut il connaitre les nombreuses sociétés ou filiales de Bayer et Montsanto fabricant les différents produits, tels médicaments, produits pour animaux ? etc …. et j en passe

  • vert-de-taire dit:
     - 

    MAIS chers tous, on a voté pour un mec qui aide les ploutocrates.
    C’est foutu.
    Ce problème n’est qu’une goutte de boue parmi des milliards d’autres.
    destruction des services publiques, précarisations-esclavagisme, dévastations de la biosphère, ..
    C’est POLITIQUEMENT qu’on résout un pb POLITIQUE.
    Donc MILITONS VERS les CITOYENS.
    C’est EUX qui s’empoisonnent !!!
    C’est EUX qui doivent DIRE NON.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*