Non classé

Gwendoline Delbos-Corfield sur les vétos nationaux

20 décembre 2022

Mercredi 14 décembre, Gwendoline Delbos-Corfield est intervenue sur les vétos nationaux.
Son intervention ⬇️

« Chers petits États membres, en taille ou en population, je sais que vous avez toujours défendu férocement les vétos nationaux et je ne vous comprends pas.
Nous avons tous pu voir à quel point ces vétos tournent à l’avantage des quelques méchants autour de la table. Les vétos ont été utilisés de mauvaise foi contre les intérêts européens. Ils ont servi à vous mettre la pression quand vous preniez des décisions sur la législation européenne. Ils ont fragilisé vos efforts pour trouver des accords et cela a mis à mal notre sécurité. Ils ont aussi permis la mauvaise utilisation de l’argent des citoyens européens et certains dossiers importants sont devenus de simples pions dans une partie d’échecs cynique.
Et pourquoi ?
Les petits États membres ne devraient pas craindre la fin de l’unanimité. L’Europe a grandi. Elle a changé. Vous pouvez protéger vos intérêts avec la majorité qualifiée et vous avez prouvé que vous êtes doués pour trouver ces majorités quand elles sont nécessaires.
Pendant tout ce mandat, j’ai eu le plus grand respect pour les présidences tchèques, finlandaises et portugaises. Vous avez su mettre tout le monde autour de la table pour parler de sujets difficiles
et essayer d’avancer. Et vous êtes ceux qui avez dialogué sincèrement avec le Parlement.
N’ayez pas peur de la fin de l’unanimité. »

« Dear smaller Member States, by size or by population, I know you have always fighted fiercely for national vetoes and I simply do not understand it. We have all witnessed recently how national vetoes
have dramatically been to the advantage of the few bad guys in the room.
National vetoes have been used in bad faith against European interests. They have been an instrument
to pressure you against your own will when you were deciding on essential European policies together.
They have made your efforts to find common ground more fragile and all of this has threatened our security. It has also allowed the misuse of the money of European citizens, and some important files
became simple pawns in a cynical gambling game.
And why?
Smaller Member States should not fear the end of unanimity. Europe has grown and changed and you can protect your interest through qualified majority and you have proven that you are good at finding these majorities when needed. Throughout this term, I have had the most respect for the Czech presidency, the Finnish presidency, the Portuguese presidency. You were the ones that brought everyone around the table to talk about difficult topics and try to make progress. And you were the ones that engaged sincerely with the Parliament.
Do not fear the end of unanimity. »

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.