La France complice au Yémen ? Imposons un embargo sur la vente d’armes à l’Arabie Saoudite !

29 novembre 2017

Alors que la catastrophe humanitaire s’amplifie chaque jour au Yémen, le Parlement européen se saisit une nouvelle fois du dossier en plénière et vote une résolution demandant un embargo sur l’exportation d’armes vers l’Arabie saoudite.

Déclaration de Yannick JADOT :

« La Haute-représentante de l’UE, Federica Mogherini, doit mettre l’embargo sur la vente d’armes à l’Arabie Saoudite à l’agenda du prochain Conseil des Ministres d’Affaires Étrangères (CAE) qu’elle préside. Alors que la situation humanitaire est absolument catastrophique, il est scandaleux que ce conflit ignoré soit alimenté par les armes provenant de l’Union, en particulier de la Grande-Bretagne et de la France. Notre groupe, appuyé par le Parlement le demande depuis février 2016. Cet embargo devrait par ailleurs être étendu aux Émirats arabes unis.

La participation indirecte mais réelle de la France à cette guerre abominable, dont les principales victimes sont civiles, est contraire aux engagements de notre pays dans le Traité sur le Commerce des Armes. Il est temps que la France fasse passer les intérêts de son industrie d’armements derrière les valeurs humanitaires qu’elle revendique jusqu’en Afrique.

L’Arabie Saoudite doit accepter le cheminement de l’aide humanitaire dans toutes les régions du Yémen, notamment via les ports de Hodeida et Saleef par lesquels transitent 80% des importations et être sanctionnée par les Nations-Unies si elle refuse de collaborer. Il est par ailleurs impératif de poursuivre l’Arabie Saoudite devant la Cour pénale internationale si les soupçons de crimes de guerre massifs commis au Yémen sont avérés.

Il est inadmissible que des États de l’UE continuent de fournir des armes, des experts et du savoir-faire aux membres de l’Alliance et, notamment, à l’Arabie saoudite.

Cet affairisme qui coûte la vie à des milliers de Yéménites menace également la sécurité des Européens en  affaiblissant la lutte contre le terrorisme. La collaboration avec des dictatures riches dont le prosélytisme anti-démocratique et anti-occidental est connu nous met tous en danger. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*