Les listes transnationales enterrées par la vieille école de l’Europe intergouvernementale

7 février 2018

Le Parlement européen a voté deux rapports qui auront un impact direct sur les prochaines élections européennes. Le premier, sur la composition du Parlement, prévoyait notamment la mise en place des listes transnationales que nous soutenions depuis longtemps mais dont la création a été refusée. Le second rapport réaffirme le recours au « Spitzenkandidaten »* pour les élections européennes

Pour Pascal DURAND, Vice-président du groupe Verts-ALE :

« Le PPE, premier groupe du Parlement porte une lourde responsabilité dans cet échec. Leur logiciel intergouvernemental d’un autre âge et les calculs mesquins ont prévalu sur l’approfondissement de la démocratie européenne et l’extension du champ de notre conscience commune.

Certes, nous avons remporté la bataille des Spitzenkandidaten mais en rejetant le mécanisme qui permettait de leur donner une légitimité politique incontestable, la droite a démontré les limites de son engagement en faveur de la démocratie européenne. »


Ci-dessous, la répartition des votes des eurodéputé-e-s français-e-s

*Spitzenkandidaten = Tête de liste

Partager cet article

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*