Les robots tueurs doivent être interdits

12 septembre 2018

Les robots tueurs, également connus sous le nom de « systèmes d’armes létales autonomes », doivent être interdits au niveau international, selon une résolution votée par la majorité du Parlement européen. L’initiative portée par le groupe des Verts / ALE appelle les pays de l’UE à élaborer une position commune, à œuvrer en faveur d’un traité international d’interdiction des robots tueurs et à s’assurer qu’aucune ligne budgétaire du Fonds européen de défense ne soit consacrée à la recherche et au développement de robots tueurs.

Déclaration d’Eva JOLY : « Les robots tueurs doivent être interdits à l’échelle internationale. Les machines ne doivent pas avoir un pouvoir de vie ou de mort.

Les fabricants d’armes tentent toujours de tirer profit du développement de futures armes et il s’agit ici d’une « innovation » absolument inacceptable. C’est la raison pour laquelle nous exhortons tous les pays de l’UE à soutenir l’interdiction des robots tueurs en amont de la reprise des négociations qui se dérouleront au niveau des Nations-Unies en novembre prochain. »


Contexte:

*Au niveau des Nations Unies, 26 gouvernements exigent l’interdiction des robots tueurs. La campagne « Stop Killer Robots » est soutenue par 70 organisations de 30 pays qui sont résolues à stopper le développement de systèmes d’armes létales autonomes.

Les robots tueurs, ou robots de combat, sont des systèmes d’armes militaires autonomes sans pilote qui, au cours de l’identification d’une cible et de sa destruction, ne sont pas soumis au contrôle humain. Des entreprises aussi bien que des États étudient et développent actuellement de tels systèmes aériens, terrestres et maritimes. Certains prototypes ont déjà été présentés. On ignore si certaines de ces armes ont déjà été utilisées.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.