Pêche électrique : quand la Commission européenne privilégie les lobbys aux scientifiques !

8 janvier 2018

Le Parlement européen vote le 16 janvier, dans le cadre du dossier « mesures techniques de la politique commune de la pêche », un texte incluant la banalisation de la pêche électrique au détriment de la bonne santé de nos écosystèmes marins et des pêcheurs. A quelques jours de ce vote, l’association Bloom vient de publier de nouveaux documents qui montrent que la Commission européenne a scandaleusement autorisé la pêche électrique1 contre l’avis des scientifiques.

Pour Yannick JADOT, membre de la Commission Pêche du Parlement européen, « les révélations de Bloom confirment les dommages dramatiques de la pêche électrique et mettent la lumière sur la perméabilité de la Commission européenne aux lobbys, malgré les alertes scientifiques. Sur la base de l’avis scientifique qu’elle avait sollicité, jamais la Commission européenne n’aurait dû accorder en 2006 une quelconque dérogation à l’interdiction de la pêche électrique. Au contraire, comme de nombreux pays, y compris la Chine, elle aurait dû maintenir une interdiction totale de cette pratique très destructrice. De plus en plus de pêcheurs, en particulier les fileyeurs de Dunkerque et les pêcheurs artisans de Boulogne-sur-Mer directement menacés de disparition, renseignent ces dégâts et parlent de cimetières marins.

Avec d’autres parlementaires, nous demandons une audition en urgence de la Commission européenne par la Commission Pêche du Parlement afin qu’elle s’explique sur cette décision scandaleuse. Il est inimaginable que le Parlement vote le 16 janvier sur ce dossier sans avoir la pleine information sur les dommages sociaux et environnementaux de la pêche électrique.

Alors que les stocks de poissons restent gravement surexploités, que les écosystèmes marins sont en péril du fait de la surpêche, des pollutions et du changement climatique, l’Union européenne ne doit pas condamner ses mers et océans en généralisant une technique de pêche qui menace la survie même des écosystèmes et de la pêche artisanale en Europe. »

(1) La pêche électrique est une technique de pêche qui consiste à envoyer des décharges dans le sédiment afin de capturer plus facilement les poissons plats qui y vivent enfouis, ou les crevettes grises qui vivent à sa surface. Cette technique est interdite dans de nombreux pays du monde (États-Unis, Chine, Brésil) en raison de son impact dramatique sur les écosystèmes marins. En Europe, cette méthode est officiellement interdite depuis 1998, mais la Commission européenne accorde, depuis 2007, des dérogations permettant d’équiper les navires d’électrodes qui envoient une impulsion électrique dans le sédiment afin d’en déloger les animaux qui y vivent.


Ci-dessous le coup de gueule de Yannick JADOT contre la pêche électrique dans l’émission Les 4 Vérités sur France 2

Partager cet article

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*